Politiques relatives aux publicités Streaming TV d’Amazon Ads

TABLE DES MATIÈRES

1.0 Directives générales sur les créations publicitaires

Toutes les publicités vidéo doivent être dans la langue officielle principale de la région ciblée et être conformes aux caractéristiques techniques de la publicité vidéo Amazon. L’information doit être facilement compréhensible et identifier clairement le produit, le service ou l’entité faisant l’objet d’une publicité. Les publicités doivent être étiquetées comme des « publicités » lorsque cela n’est pas précisé.

Les publicités (à l’exception de la promotion croisée) qui sont assemblées sont interdites. Par exemple, il est interdit d’assembler deux vidéos de 15 secondes dans une publicité vidéo de 30 secondes.

Les publicité qui invitent les téléspectateurs à cliquer sur un bouton ou un lien cliquable ou contiennent un appel à l’action (CTA) conçu de manière à les imiter sont interdites.

Exigences locales
Royaume-Uni

Les publicités avec un « mécanisme de réponse directe » d’appel à l’action (p. ex. « Appuyez sur 3 pour acheter ») sont interdites dans les émissions destinées principalement à des auditoires de moins de 16 ans ou susceptibles d’intéresser particulièrement les auditoires de moins de 16 ans.

Mexique

L’annonceur est responsable de respecter les politiques ci-dessous si la publicité comporte une légende ou une divulgation. Les publicités doivent :

  • Avoir une durée minimale équivalente au quart de la durée totale de la publicité.
  • Avoir des couleurs contrastées et être placées horizontalement, en police Helvetica ordinaire non condensée et avec une taille équivalente à 40 points par lettre, proportionnellement à un écran de télévision de 14 pouces.
  • S’il est audible, doit être prononcé au même rythme et au même volume que la publicité, en termes clairs et compréhensibles.

1.1 Stratégie de la marque par les annonceurs

Les clients doivent pouvoir identifier l’annonceur à partir de l’audio et/ou de la vidéo. Les publicités vidéo doivent contenir le nom de marque ou le logo de l’annonceur. Pour les annonceurs du secteur du divertissement, le titre du film, de l’émission de télévision ou du jeu vidéo, ou le nom de l’artiste ou du groupe est suffisant.

Les publicités qui contiennent des logos, des marques de commerce ou des mention d’Amazon, de son site, de ses produits ou de sa marque de quelque manière que ce soit sans le consentement préalable d’Amazon sont interdites.

1.2 Tarification et économies

Toutes les informations sur les prix, les économies et les rabais doivent être exactes, complètes, non trompeuses et pertinentes à l’endroit où les publicités sont diffusées. Les estimations basses pouvant inciter les clients à réserver des services qui leur seront facturés à des prix plus élevés plus tard sont interdites.

Les prix et les économies indiqués dans les publicités doivent être exacts et disponibles jusqu’à la fin de la campagne. Les publicités doivent toujours mentionner que les prix sont sujets à changement et que des conditions ou des restrictions s’appliquent (comme des frais de livraison). Les messages sur les « ventes » ou sur les prix promotionnels doivent être clair au sujet des produits et services qui ne font pas partie d’une promotion.

Exigences locales
Autriche, Allemagne et Royaume-Uni
  • Publicités incluant les allégations d’épargne : Le pourcentage d’économie maximal doit s’appliquer à la majorité des produits de la publicité et inclure clairement les allégations « jusqu’à » et « à partir de », le cas échéant.
  • Tous les prix qui n’incluent pas les taxes applicables sont interdits.

1.3 Offres spéciales

Si une publicité comprend une allégation d’épargne (par exemple, 20 % dans un restaurant local), l’offre doit être exacte et valide pendant toute la durée de la campagne. Les offres spéciales doivent également mentionner les restrictions qui s'appliquent. Une telle divulgation peut se faire de manière textuelle ou audio.

Exigences locales
Autriche, Allemagne et Royaume-Uni
  • Les publicités qui contiennent le terme « gratuit » sont interdites, à moins que les consommateurs ne paient rien d’autre que les frais de livraison.
  • Les annonceurs doivent retirer ou modifier les publicités contenant des offres spéciales en cas d’insuffisance de stock. À l’inverse, les publicités indiquant que le stock est limité (p. ex. « Il ne reste que quelques produits » ou « Seulement pour une courte période ») lorsque ce n’est pas vrai, sont interdites.

1.4 Ciblage

Les publicités qui ne ciblent pas géographiquement les emplacements diffusés sont interdites. Par exemple, la livraison de pizzas qui dessert uniquement Chicago ne peut pas cibler Los Angeles. Cela ne s’applique pas si le produit ou le service annoncé est disponible à l’échelle nationale.

Les publicités vidéo qui ciblent directement des communautés ou des ethnies précises (p. ex., hispaniques) ou s’adressent directement à elles.

1.5 Allégations et justification

Toutes les publicités peuvent faire l’objet d’un examen. Amazon se réserve le droit d’exiger des modifications des publicités, de bloquer des publicités, de révoquer l’approbation d’une publicité et/ou d’exiger une justification factuelle pour une publicité. L’annonceur est entièrement responsable de s’assurer que les affirmations, engagements et déclarations figurant dans ses publicités et autres documents pertinents sont véridiques, exacts, complets et non trompeurs. Cela comprend, sans s’y limiter, les réclamations relatives à l’efficacité, aux récompenses, à l’origine et aux composants. Les réclamations contenues dans les publicités ne doivent pas être limitées ou contrefaites sur la page de détails de produit, sur le site web du produit, sur la page de destination ou dans d’autres documents de l’annonceur.

Exigences locales
Autriche

Les publicités qui indiquent qu’un produit est nouveau, sauf s’il s’agit du dernier modèle disponible sur le marché, sont interdites.

Les allégations superlatives doivent être étayées (p. ex. « Nous sommes le plus important vendeur sur le marché »), sauf s’il est clair qu’il s’agit simplement d’une opinion ou que l’allégation superlative est courante dans la publicité, par exemple « Le meilleur pour vous »). Lorsqu’elles ne sont pas claires, les opinions subjectives doivent être identifiées comme telles.

Les allégations suivantes sont interdites, quelle que soit la justification à l’appui :

  • Allégations qui prétendent que les produits peuvent faciliter la victoire dans les jeux de hasard.
  • Allégations qui suggèrent que l’emploi ou les moyens de subsistance de l’annonceur sont menacés si le consommateur n’achète pas le produit faisant l’objet d’une publicité.
  • Allégations qui présentent les droits des consommateurs comme un trait distinctif de l’offre. Par exemple, les publicités ne doivent pas utiliser le mot « garantie » d’une manière qui crée de la confusion au sujet des droits garantis aux consommateurs par la loi.
Allemagne

Les publicités qui indiquent qu’un produit est nouveau, sauf s’il s’agit du dernier modèle disponible sur le marché, sont interdites.

Les allégations superlatives doivent être étayées (p. ex. « Nous sommes le plus important vendeur sur le marché »), sauf s’il est clair qu’il s’agit simplement d’une opinion ou que l’allégation superlative est courante dans la publicité, par exemple « Le meilleur pour vous »). Lorsqu’elles ne sont pas claires, les opinions subjectives doivent être identifiées comme telles.

Les allégations suivantes sont interdites, quelle que soit la justification à l’appui :

  • Allégations qui prétendent que les produits peuvent faciliter la victoire dans les jeux de hasard.
  • Allégations qui suggèrent que l’emploi ou les moyens de subsistance de l’annonceur sont menacés si le consommateur n’achète pas le produit faisant l’objet d’une publicité.
  • Allégations qui présentent les droits des consommateurs comme un trait distinctif de l’offre. Par exemple, les publicités ne doivent pas utiliser le mot « garantie » d’une manière qui crée de la confusion au sujet des droits garantis aux consommateurs par la loi.
Royaume-Uni

Les allégations superlatives doivent être étayées (p. ex. « Nous sommes le plus important vendeur sur le marché »), sauf s’il est clair qu’il s’agit simplement d’une opinion ou que l’allégation superlative est courante dans la publicité, par exemple « Le meilleur pour vous »). Lorsqu’elles ne sont pas claires, les opinions subjectives doivent être identifiées comme telles.

Les allégations suivantes sont interdites, quelle que soit la justification à l’appui :

  • Allégations qui prétendent que les produits peuvent faciliter la victoire dans les jeux de hasard.
  • Allégations qui suggèrent que l’emploi ou les moyens de subsistance de l’annonceur sont menacés si le consommateur n’achète pas le produit faisant l’objet d’une publicité.
  • Allégations qui présentent les droits des consommateurs comme un trait distinctif de l’offre. Par exemple, les publicités ne doivent pas utiliser le mot « garantie » d’une manière qui crée de la confusion au sujet des droits garantis aux consommateurs par la loi.
États-Unis

Il n’est pas nécessaire de justifier les allégations superlatives qui ne font référence qu’aux propres produits d’une marque, par exemple « Notre aspirateur le plus puissant » ou « la formule la plus avancée de [marque] à ce jour », à moins que l’annonceur ne soit autrement tenu de l’inclure.

1.6 Avis clients et éditoriaux

Nous autorisons les avis éditoriaux, clients et de spécialistes (par exemple, une citation du NY Times ou un prix CNET), à condition que la source de l’avis soit identifiée dans la publicité.

2.0 Qualité de la vidéo

2.1 Spécifications et résolution de la vidéo

Les publicités Streaming TV nécessitent un rapport d’image de 16:9 avec un débit binaire recommandé de 8 Mo/s. Les publicités vidéo peuvent contenir un format colonne ou panoramique, mais pas les deux.

La majorité de l’espace visuel de la publicité doit correspondre à un mouvement plein écran avec plusieurs points de mouvement (par exemple : produits animés, vidéos verticales, texte en mouvement). Le fait de placer un mouvement ou une superposition de mouvement distinct sur une image statique, semblable à une animation simpliste dans un jeu de présentation, ne respectent pas les normes de qualité.

Exemple de format panoramique

Panoramique

Exemple de format colonne

Colonne

Les publicités vidéo doivent être en haute résolution afin d’être diffusées sans restrictions de temps. Amazon se réserve le droit de rejeter les vidéos qui sont légèrement pixelisées ou dont le débit binaire est de 4 Mbps à 8 Mbps, ou les présenter seulement lors de certains segments de la journée

Les publicités vidéo de mauvaise qualité et de basse résolution ayant un débit binaire inférieur à 4 Mo/s ne peuvent être acceptées.

Les vidéos qui comportent des filigranes de tiers ne sont pas autorisées.

2.2 Clarté

Les publicités vidéo doivent inclure le nom de marque et le logo à l’écran pendant au moins trois secondes et doivent inclure une voix hors champ (VO) ou un texte à l’écran.

Les vidéos qui contiennent des visuels flous, manquant de netteté ou non reconnaissables sont interdites.

Les divulgations doivent être lisibles pour le client moyen qui lit sur un écran plus grand.

En vue de s’assurer que les clients peuvent comprendre la publicité et qu’elle est cohérente avec le contenu vidéo environnant, tout le contenu graphique et textuel doit être clair pour le client moyen.

2.3 Transitions et effets

Les publicités vidéo autres que les publicité de divertissement ne peuvent pas contenir de pixellisation, de problèmes ou d’autres effets susceptibles de faire croire aux clients que leur appareil de diffusion en continu ou leur connexion Internet est défaillante.

Le contenu vidéo susceptible de déclencher des crises d’épilepsie photosensibles est interdit.

2.4 Éléments publicitaires interactifs

Nous recommandons fortement l’utilisation de publicités vidéo interactives pour toutes les campagnes de diffusion en continu de publicités vidéo autres que les publicités vidéo Prime, qui intègrent à la fois la fonctionnalité à distance et le code QR. Les codes QR soumis par l’annonceur seront examinés au cas par cas pour les publicités Prime Video et d’autres campagnes de diffusion en continu.

Les éléments publicitaires interactifs doivent :

  • Être affiché pendant au moins 10 secondes consécutives.
  • Mener à une application ou à une page conforme aux spécifications et aux politiques Amazon établies pour protéger les utilisateurs d’appareils mobiles. Veiller à ce que le contenu faisant l’objet d’une publicité corresponde à la page de destination et préserve la sécurité des clients.
  • Les codes QR qui dirigent vers un site Web doivent être liés à une page optimisée pour les appareils mobiles.
  • Diriger vers un site, une application mobile ou une boutique d’applications mobiles compatible avec le téléphone intelligent.

Les éléments publicitaires interactifs ne doivent pas :

  • N’obstruent pas le texte ou le contenu principal qui peut aider les clients à prendre une décision éclairée.
  • N’obstruent pas les avis de non-responsabilité, les divulgations, les allégations, les renseignements sur le produit, les renseignements sur les cotes.
  • N’obstruent pas l’ensemble des éléments visuels de la photo du produit principal ni du logo principal faisant l’objet d’une publicité.
  • Principal est défini comme une image caractéristique présentant le produit qui permet à l’internaute d’attribuer la publicité à un produit particulier.

3.0 Qualité du son

3.1 Caractéristiques techniques audio

Les publicités Streaming TV nécessitent deux canaux audio et un débit binaire d’un minimum de 192 kbit/s.

Les publicités vidéo de mauvaise qualité et de basse résolution ayant un débit binaire inférieur à 4 Mo/s sont interdites.

3.2 Netteté du son

Toutes les informations doivent être facilement compréhensibles.

En cas d’appel à l’action, celui-ci doit être simple et fort, et refléter clairement l’action attendue de la part du client.

Les publicités qui contiennent des messages qui s’écoutent à peine, des voix basses, des voix anormalement élevée et des sons conflictuels, des messages ou des sons imprécis ou méconnaissables, ou des textes inaudible sont interdites.

3.3 Sons distrayants

Les éléments distrayants susceptibles de perturber l’expérience client sont interdits.

Les publicités qui sont plus bruyantes que le contenu vidéo sur lequel elles sont diffusées sont interdites.

Amazon se réserve le droit de diffuser ou de bloquer les publicités qui :

  • Crient sur les clients
  • Mettent de la pression sur les clients (par ex., « Dépêchez-vous! C’est votre dernière chance de gagner »)
  • Jouent sur la culpabilité (par ex., « Arrêtez de perdre votre temps »)
  • Traitent les clients avec condescendance (par ex., « Aujourd’hui, c’est la journée où vous devez assumer la responsabilité pour vos actions »)
  • Jouent sur la peur (p. ex., « Vous risquez de perdre vos actifs »)

4.0 Éléments de marque Amazon

4.1 Offres Amazon

Si une publicité inclut une allégation d’épargne basée sur un programme Amazon (par exemple « S’abonner et économiser »), doit être clairement précisé dans la publicité. Par exemple, lorsqu’une publicité contient l’allégation « Économisez 20 % » dans le cadre d’une inscription au programme « Économisez en vous abonnant », elle doit indiquer « Économisez 20 % grâce au programme Économisez en vous abonnant ».

4.2 Références à Amazon

Toute utilisation de marques de commerce Amazon, ou toute autre référence à Amazon ou à ses produits, doit être conforme aux directives d’utilisation de la marque.

L’utilisation des marques de commerce Amazon (comme Gold Box, Offre du jour, Expédition super économique, 1-Click, Offres du jour, Économisez en vous abonnant, Kindle, Amazon Family, Feuilleter le livre) nécessite l’approbation d’Amazon. Veuillez consulter les Directives d'utilisation de la marque pour obtenir de plus amples renseignements.

Nous interdisons l'utilisation de « choix d’Amazon » et de « meilleur vendeur Amazon Best » par les annonceurs. Ces éléments s’actualisent fréquemment et peuvent ne pas demeurer exacts tout au long de la campagne.

Les publicités de tiers ne peuvent pas utiliser la voix d’Alexa, les voix d’Amazon Polly ni une voix similaire, et doivent être dotées d’une empreinte numérique et filigranées si elles utilisent le mot d’activation « Alexa ».

4.2.1 Avis clients Amazon

Contenu autorisé pour les avis clients :

  • Authentiques, et non provoqués ou payés par la marque.
  • Être en lien avec le produit faisant l’objet d’une publicité. Par exemple, un avis client pour une version de 16 Go d’un téléphone intelligent ne peut pas être utilisé dans une publicité de la version de 2 Go.
  • Trouvables à partir de la page d’ASIN (soit parce qu’ils sont présents sur la page de détails de produit, soit parce qu’on peut les trouver en cliquant sur « Afficher tous les avis »).
  • À l’exception des titres, nous autorisons un maximum de trois occurrences de points de suspension : une au début de l’avis, une au milieu (sauf pour les titres, voir la puce ci-dessous) et une à la fin.
  • Titre du contenu, s’il s’agit d’une représentation exacte du ton de l’évaluation complète.

Contenu interdit pour les avis clients :

  • Les avis modifiés, y compris la correction d’erreurs grammaticales (les avis comportant des fautes d’orthographe grossières ou des erreurs grammaticales importantes doivent être évités).
  • Les troncations qui modifient le sens de l’avis.
  • Les omissions de parties d’avis clients sont permises par l’utilisation de points de suspension (« ... »), sans espace avant ou après.
  • Les points de suspension dans les titres des avis clients ne peuvent être utilisés qu’au début ou à la fin du titre, mais pas au milieu.
  • Points de suspension pour modifier la signification d’origine de l’avis, par exemple en sélectionnant des parties positives d’un avis comportant un contenu négatif important.
  • Avis client avec du texte écrit entièrement en majuscules (à l’exception d’un mot individuel ou d’un nom de produit).
  • Les avis qui contiennent des émojis, des références à des problèmes de santé ou des obscénités.
  • Titre du contenu, sinon une représentation exacte du ton de l’évaluation complète.
Exigences locales
Autriche, Allemagne et Royaume-Uni

Publicités linéaires : Les commentaires des clients ne peuvent être utilisés qu’avec la permission de l’auteur.

4.2.2 Évaluation par étoiles Amazon

Pour inclure l’évaluation par étoiles d’un ASIN dans une publicité, le produit doit avoir i) au moins 15 avis clients, et ii) une évaluation moyenne minimale de 3,5 étoiles. Dans le cadre des campagnes du secteur automobile, une évaluation par étoiles basée sur i) au moins 8 avis clients, et ii) une évaluation minimale de 4 étoiles est autorisée.

Toutes les évaluations par étoiles doivent porter un timbre-dateur et la campagne ne peut pas être exécutée pendant plus de trois mois afin d’éviter que les données anciennes ne soient vues par les clients.

4.2.3 Utilisation du logo Amazon

Le logo Amazon ne peut pas être :

  • Utilisé dans une phrase, sauf dans le cadre d’un balisage par un fournisseur autorisé (par ex., « Disponible sur Amazon »)
  • Altéré de quelque manière que ce soit (par ex., sans le sourire)

Si une publicité mentionne Amazon et un ou plusieurs autres détaillants, elle ne peut pas tirer parti de segments personnalisés.

5.0 Contenu, produits et services interdits

Cette section inclut le contenu qui ne doit figurer dans aucune publicité, ainsi que les produits et services qui ne peuvent être promus dans aucun emplacement.

5.1 Contenu interdit

Dans le cadre de notre engagement à fournir une expérience client de la plus haute qualité qui soit, nous avons pour politique d’interdire les publicités incluant des contenus particuliers ou s’y rapportant. Cela comprend, sans s’y limiter, les éléments suivants :

Contenu interdit pour toutes les publicités

  • Contenu destiné aux enfants
  • Contenu qui exploite la confiance que les enfants accordent aux parents, aux tuteurs, aux enseignants, etc., ou qui encourage les enfants à persuader leurs parents ou d’autres personnes à acheter ou à louer des biens ou des services.
  • Contenu qui montre des enfants dans des situations adultes ou dangereuses. Par exemple, les publicités ne doivent pas montrer d’enfants :
    • À proximité d’armes à feu ou d’autres armes, ou en train d’en manipuler
    • Dans des situations pouvant contrevenir aux bonnes pratiques établies en matière de sécurité des enfants (comme des enfants qui se trouvent dans des véhicules sans ceinture de sécurité ou qui font du vélo sans casque)
    • Sans surveillance d’un adulte dans des endroits ou des situations où ils ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes en toute sécurité (comme les piscines, la traversée de routes passantes ou autour d’équipements dangereux)
  • Contenu controversé, relevant de l’exploitation émotionnelle ou utilisant des représentations négatives d’humains ou d’animaux.
  • Contenu obscène, diffamatoire, illégal ou non respectueux de la vie privée d’autrui.
  • Contenu qui encourage, glorifie ou illustre la consommation excessive de drogues ou d’alcool
  • Contenu menaçant, abusif ou harcelant, ou qui favorise ou discrimine un groupe protégé (en se fondant sur la race, la couleur, la nationalité, la religion, le handicap, le sexe, l’orientation sexuelle ou une autre catégorie similaire)
  • Contenu ou offres qui imitent des éléments de marque Amazon, ou qui utilisent la marque Amazon sans autorisation préalable
  • Contenu trompeur, faux ou mensonger
  • Démonstration de produits pouvant être utilisés pour les soins intimes
  • Langage vulgaire ou obscène, ou références scatologiques
  • Discours haineux – incitation ou promotion de la violence ou de l’intolérance raciale
  • À l’exception des bandes-annonces de divertissement, des images provocatrices telles des mannequins dans des poses manifestement sexuelles ou lubriques, et des contenus qui comprennent ou montrent :
    • Des personnes dans des poses imitant une position sexuelle ou faisant allusion à une activité sexuelle, qu’elles soient vêtues ou non
    • Des poses sexuellement suggestives : l’écartement des jambes, l’accentuation des hanches, etc., ainsi que des expressions faciales amoureuses ou sexuellement passionnées
    • Des scènes qui attirent une attention indue sur les parties du corps comme les seins ou les fesses, d’une manière sexuelle. Par exemple, l’exposition des seins ou un accent excessif mis sur le décolleté
    • Des poses comme les mains sur les hanches ou la prise de cheveux, conjointement à une expression faciale sexuellement suggestive
    • Expression faciale ou corporelle simulant un orgasme
    • Images de déshabillage suggestif, comme le fait de baisser une bretelle de soutien-gorge ou un sous-vêtement
    • Mannequins portant de la lingerie à connotation sexuelle comme des bas, des jarretelles ou des accessoires tels des fouets et des chaînes
Exigences locales
Autriche

Contenu qui (i) exploite les peurs, l’inexpérience ou les superstitions de l’auditoire, ou (ii) encourage ou tolère un comportement nocif pour l’environnement.
Publicités contenant les symboles d’une organisation interdite (p. ex., la croix gammée) sauf dans un contexte historique; publicités montrant toute forme de déni du génocide dans l’Allemagne nazie.

Allemagne

Contenu qui (i) exploite les peurs, l’inexpérience ou les superstitions de l’auditoire, ou (ii) encourage ou tolère un comportement nocif pour l’environnement.
Publicités contenant les symboles d’une organisation interdite (p. ex., la croix gammée) sauf dans un contexte historique; publicités montrant toute forme de déni du génocide dans l’Allemagne nazie.

France

Les publicités ne peuvent pas mettre en vedette des personnes qui présentent régulièrement des nouvelles et des actualités, que ce soit visuellement ou verbalement.

Royaume-Uni

Contenu qui (i) exploite les peurs, l’inexpérience ou les superstitions de l’auditoire, ou (ii) encourage ou tolère un comportement nocif pour l’environnement.

  • Contenu faisant référence à une personne décédée (lorsque de telles références conduisent à des insultes ou à de la détresse).
  • Publicités mettant en vedette toute personne (visuellement ou oralement) qui présente actuellement et régulièrement des nouvelles ou des affaires d’actualité à la télévision.
  • Publicités comprenant des extraits de diffusions de délibérations parlementaires.

5.2 Produits, services et offres inacceptables

Dans le cadre de notre engagement à fournir une expérience client de la plus haute qualité qui soit, nous avons pour politique d’interdire les publicités vidéo qui favorisent la vente ou l’utilisation de certains produits ou services. Cela comprend, sans s’y limiter, les éléments suivants :

  • Marques d’alcool/fabricants d’alcool/boissons alcoolisées (États-Unis)
  • Services de rencontres adultes/sexuelles ou sites de rencontre à caractère sexuel
  • Programmes d’affiliation et de récompense
  • Offres initiales de pièces
  • Matériel de consommation de drogue ou produits visant à déjouer les tests de dépistage des drogues
  • Feux d’artifice
  • Drogues illicites et légalisées comme le cannabis (y compris les magasins avec pignon sur rue)
  • Mariées par correspondance
  • Sollicitations de recherche médicale
  • Messages liés à des partis ou à des enjeux politiques
  • Pornographie, services d’escorte (y compris les services de prostitution et de massage sexuel), produits prétendant améliorer le sexe et contenu pour adultes ou sexuel
  • Services payants à la demande haut de gamme, comme les numéros 900 aux États-Unis et les numéros 087 et 09 au Royaume-Uni
  • Produits, services ou technologies qui enfreignent, encouragent ou permettent la violation de la propriété intellectuelle ou des droits personnels d’autrui
  • Produits, services ou technologies qui promeuvent toute activité illégale ou dangereuse, y compris le piratage ou la fraude en matière d’application de la loi
  • Médias et offres connexes (y compris astrologie et horoscopes)
  • Bandes-publicités et contenu vidéo à bande rouge classés NC17 et AO (18 ans en Allemagne et au Royaume-Uni)
  • Services religieux, idéologiques ou spirituels
  • Produits de bien-être sexuel
  • Colliers amortisseurs et colliers de pincement ou d’étranglement
  • Prêts à court terme à intérêt élevé (p. ex., « prêteurs sur salaire »)
  • Tabac ou produits connexes au tabac, y compris les cigarettes électroniques et les sachets de nicotine
  • Services et équipement de bronzage aux UV
  • Armes, armes à feu, munitions et pièces ou accessoires connexes
Exigences locales
Autriche
  • Systèmes ou produits de paris destinés à faciliter les jeux de hasard gagnants
  • Produits indexés sur la liste allemande pour les médias et les médias télévisuels nuisibles
Allemagne
  • Systèmes ou produits de paris destinés à faciliter les jeux de hasard gagnants
  • Produits indexés sur la liste allemande pour les médias et les médias télévisuels nuisibles
France
  • Centres de santé ou toute publicité qui encouragent l’utilisation de procédures de santé
  • Produits médicaux
Royaume-Uni
  • Appareils d’analyse de l’haleine
  • Systèmes ou produits de paris destinés à faciliter les jeux de hasard gagnants

6.0 Contenu, produits et services restreints

Lors de la création de politiques Amazon Ads, nous prenons en compte les bonnes pratiques de l’industrie, les lois et réglementations locales, les fonctionnalités des produits et les objectifs commerciaux propres à Amazon. Les approbations reposent sur un examen au cas par cas.

6.1 Alcool

Cette politique ne couvre pas le contenu sur l’alcool de publicités portant sur autre chose que l’alcool (par exemple, une bande-annonce de film mettant en vedette des acteurs qui consomment de l’alcool). Elle s’applique aux publicités de vente de boissons alcoolisées (bière, vin et spiritueux) et aux campagnes de promotion de stratégie de la marque pour les entreprises d’alcool (ces dernières sont des campagnes menées par des entreprises d’alcool qui ne font pas la promotion de la vente de boissons alcoolisées, comme des produits dérivés ou des commandites). Conformément à notre politique sur le contenu interdit, le contenu publicitaire qui encourage, glorifie et représente une consommation excessive d’alcool est interdit.

Les publicités sur l’alcool ne sont autorisées que dans les endroits suivants : Allemagne, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Espagne, Italie, Japon, Luxembourg, Mexique, Pays-Bas et Royaume-Uni. Dans tous les autres endroits où les publicités sur l’alcool sont interdites, nous autorisons uniquement les publicités pour la vente de produits connexes à l’alcool lorsque l’annonceur n’est pas une marque d’alcool. Par exemple, nous autoriserions une publicité pour un distributeur de bière d’une marque autre qu’une marque d’alcool.

Exigences générales

Dans les pays où les publicités sur l’alcool sont permises, les règles générales suivantes s’appliquent en plus des exigences d’emplacement et des exigences propres aux pays énumérés ci-dessous.

Les publicités sur l’alcool doivent promouvoir la consommation responsable de boissons alcoolisées.

Les publicités sur l’alcool ne sont pas autorisées pour :

  • Contenir du contenu conçu pour plaire aux mineurs ou destiné à ces derniers.
  • Associer la consommation d’alcool à l’utilisation de véhicules motorisés ou à la conduite.
  • Dénigrer l’abstinence en matière de boissons alcoolisées.
  • Inciter les gens à boire de manière irresponsable (p. ex. en décrivant la consommation d’alcool comme un défi ou en la liant à un comportement courageux ou audacieux).
  • Promouvoir une consommation excessive.
  • Suggérer que l’alcool présente des avantages thérapeutiques ou autres (par exemple, que l’alcool améliore les performances, permet de réussir ou résout les problèmes).
  • Suggérer que la consommation régulière d’alcool solitaire est acceptable
  • Mettre l’accent sur la teneur en alcool de la boisson.
  • Cibler Amazon Family ou des membres de Prime Étudiant.
  • De plus, pour protéger les auditoires familiaux, la journée sera séparée en segments et un déciblage s’appliquera en fonction de la réglementation propre à chaque pays.
Exigences locales

Les publicités sur l’alcool ne sont autorisées que dans les régions indiquées ci-dessous, sous réserve des exigences de la politique correspondante. Les publicités de vente d’alcool en Australie, au Canada, au Mexique et en Europe doivent contenir un lien vers Amazon.

Australie
  • Les publicités d’alcool doivent contenir un message encourageant une consommation responsable pour être permises.
Autriche
  • Les publicités de boissons alcoolisées ne doivent pas s’adresser directement aux mineurs ni montrer des mineurs qui boivent.
  • Les publicités sur l’alcool comportant des références à des sports, comme la présentation de footballeurs professionnels ou de personnes qui regardent un match de sport professionnel, doivent être approuvées au préalable par Amazon Ads et ne doivent pas :
    • Présentent des gens qui boivent des produits alcoolisés pendant qu’ils font du sport, ou laissent entendre que ceux qui pratiquent un sport ont consommé de l’alcool.
    • Insinuer que l’alcool améliore la performance sportive.
    • Présenter l’alcool comme un élément essentiel pour profiter du sport.
Belgique
  • Les publicités de bière doivent inclure les mises en garde suivantes pour être permises : en néerlandais : « Bier drink je met verstand », ou en français : « Une bière se déguste avec sagesse ».
  • Les publicités de toutes les autres boissons alcoolisées doivent inclure les mises en garde suivantes en néerlandais pour être permises : « Ons vakmanschap drink je met verstand », ou en français : « Notre savoir-faire se déguste avec sagesse ».
Brésil
  • Les mannequins dans les publicités sur l’alcool qui sont âgés de moins de 25 ans ou ont l’air de l’être.
  • Les publicités sur l’alcool ne doivent pas lier l’alcool à une activité sportive ni professionnelle.
  • Les publicités sur l’alcool doivent inclure l’un des avertissements suivants en majuscules à la fin de la vidéo :
    • BEBA COM MODERAÇÃO (« Buvez avec modération »)
    • A VENDA E O CONSOMO DE BEBIDA ALCOÓLICA SÃO PROIBIDOS PARA MENORES (« La vente et la consommation de boissons alcoolisées sont interdites aux mineurs »)
    • ESTE PRODUTO É DESTINADO A ADULTOS (« Ce produit est destiné aux adultes »)
    • EVITE O CONSOMMO EXCESSIVO DE ÁLCOOL (« Éviter la consommation excessive d’alcool »)
    • NÃO EXAGERE NO CONSOMMO (« Ne pas consommer de manière excessive »)
    • QUEM BEBE MENOS, SE DIVERTE MAS (« Qui boit moins s’amuse plus »)
    • SE FOR DIRECTIR NÃO BEBA (« Si vous conduisez, ne buvez pas »)
    • SERVIR BEBIDA ALCOÓLICA A MENOR DE 18 É CRIME (« Servir des boissons alcoolisées à des mineurs de moins de 18 ans est un crime »)
  • Les publicités de bière doivent inclure l’une des mises en garde ci-dessus ou ci-dessous :
    • CERVEJA É BEBIDA ALCOÓLICA. VENDA E CONSOMO PROIBIDOS PARA MENORES (« La bière est une boisson alcoolisée. La vente et la consommation sont interdites aux mineurs. »)
    • SERVIR CERVEJA A MENOR DE 18 É CRIME (« Servir de la bière à des mineurs de moins de 18 ans est un crime »)
  • Les publicités de bière non alcoolisée sont exemptées de l’obligation de porter un avertissement, à condition qu’elles ne mentionnent pas la marque, le slogan ou l’expression promotionnelle de la boisson alcoolisée.
    • Les publicités de bière doivent inclure l’une des mises en garde ci-dessus ou ci-dessous :
      • CERVEJA É BEBIDA ALCOÓLICA. VENDA E CONSOMO PROIBIDOS PARA MENORES (« La bière est une boisson alcoolisée. La vente et la consommation sont interdites aux mineurs. »)
      • SERVIR CERVEJA A MENOR DE 18 É CRIME (« Servir de la bière à des mineurs de moins de 18 ans est un crime »)
    • Les publicités vidéo d’alcool doivent inclure l’un des avis de non-responsabilité ci-dessus, diffusé verbalement et affiché dans le texte à la fin de chaque publicité.
  • Les publicités de bière non alcoolisée sont exemptées de l’obligation de porter un avertissement, à condition qu’elles ne mentionnent pas la marque, le slogan ni l’expression promotionnelle de la boisson alcoolisée.
  • Les publicités ne peuvent pas inclure de visuels ni de références qui présentent ou suggèrent l’ingestion du produit, l’agressivité, l’utilisation d’armes et des changements d’équilibre émotionnel.
Canada
  • La fréquence de diffusion doit être plafonnée à 3 fois par 24 heures (3 x 24).
France
  • Les publicités impossibles à ignorer pour les produits alcoolisés sont interdites (s’applique à tout produit contenant de l’alcool, quel que soit le pourcentage).
Allemagne
  • Les publicités de boissons alcoolisées ne doivent pas s’adresser directement aux mineurs ni montrer des mineurs qui boivent.
  • Les publicités sur l’alcool comportant des références à des sports, comme la présentation de footballeurs professionnels ou de personnes qui regardent un match de sport professionnel, doivent être approuvées au préalable par Amazon Ads et ne doivent pas :
    • Présentent des gens qui boivent des produits alcoolisés pendant qu’ils font du sport, ou laissent entendre que ceux qui pratiquent un sport ont consommé de l’alcool.
    • Insinuer que l’alcool améliore la performance sportive.
    • Présenter l’alcool comme un élément essentiel pour profiter du sport.
Japon
  • Les publicités doivent comprendre une mise en garde conforme à la réglementation de l’industrie et aux directives sur la consommation d’alcool, par exemple : « Arrêtez de boire si vous êtes mineur ou si vous conduisez. Consommez une quantité modérée d'alcool. Ne buvez pas si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Recyclez la canette après usage. »
  • Les publicités de spiritueux sur la page d’accueil sont limitées à la bière, aux cocktails, au shochu, au saké, au vin de prune, au vin, au brandy et au whisky. Les publicités ne doivent pas montrer ce qui suit :
    • Une personne buvant du brandy ou du whisky à grands traits.
    • Des bouteilles ou autres contenants pour boire grand format.
Italie
  • Les publicités doivent inclure « Bevi responsabilmente ».
  • Les publicités sur l’alcool comportant des références à des sports, comme la présentation de footballeurs professionnels ou de personnes qui regardent un match de sport professionnel, doivent être approuvées au préalable par Amazon Ads et ne doivent pas :
    • Montrer des gens qui boivent des produits alcoolisés tout en faisant du sport.
    • Insinuer que l’alcool améliore la performance sportive.
    • Présenter l’alcool comme un élément essentiel pour profiter du sport.
  • Les règles ci-dessous s’appliquent aux produits alcoolisés ayant une teneur en alcool supérieure à 1,2 % :
    • Les publicités ne peuvent pas :
      • Établir un lien entre la consommation d’alcool et une bonne performance physique ou la conduite
      • Suggérer que la consommation d’alcool contribue au succès social ou sexuel
      • Suggérer que l’alcool a des qualités stimulantes ou apaisantes, ou contribue à résoudre les conflits psychologiques
    • Segment de la journée :
      • Les publicités ne peuvent pas être diffusées dans les émissions destinées aux mineurs ni dans le contenu de celles-ci, ni pendant les 15 minutes précédant et suivant leur diffusion
      • Les publicités pour les spiritueux (plus de +21 % d’alcool) sont interdites entre 16 h et 19 h
Pays‑Bas
  • Les publicités d’alcool doivent être conformes au Code néerlandais de publicités de boissons alcoolisées (Reclamecode voor alcoholhoudende dranken).
  • L’avertissement « no 18, no alcohol » doit être inclus dans toutes les publicités de boissons alcoolisées, sauf pour les bannières publicitaires égales ou inférieures à 120 pixels de largeur et 60 pixels de hauteur.
Mexique
  • Les publicités doivent comprendre l’une ou l’autre des mentions suivantes : « Evite el Exceso », « Conocer es no excederse » ou « Todo con medida ».
  • Les publicités doivent obtenir un permis avant le COFEPRIS et indiquer le numéro de permis.
  • Les publicités doivent inclure des mentions de mise en garde (messages relatifs à la santé) relatives au danger que la consommation de bière peut causer à la santé du consommateur (p. ex., peut causer des problèmes de santé).
  • Les publicités ne peuvent pas inclure de certifications ni de légendes qui impliquent une quelconque reconnaissance par des organisations ou associations professionnelles.
Espagne
  • Avis de non-responsabilité : Les publicités doivent inclure « Disfruta de un consumo responsable ».
  • Les publicités sur l’alcool comportant des références à des sports, comme la présentation de footballeurs professionnels ou de personnes qui regardent un match de sport professionnel, doivent être approuvées au préalable par Amazon Ads et ne doivent pas :
    • Montrer des gens qui boivent des produits alcoolisés tout en faisant du sport.
    • Présenter l’alcool comme un élément essentiel pour profiter du sport.
  • Les publicités ne peuvent pas :
    • Suggérer que la consommation d’alcool contribue à la réussite sociale ou sexuelle, ou à la réussite personnelle, familiale, sociale, sportive ou professionnelle.
    • Donner une image négative de l’abstinence ou de la sobriété.
    • Présenter l’alcool comme essentiel à la pratique du sport.
    • Les publicités d’alcool doivent inclure un message faisant la promotion de la consommation d’alcool à risque modéré et faible.
  • Segment de la journée :
    • Teneur en alcool de 20 % ou moins : les publicités ne peuvent être affichées qu’entre 22 h 30 et 5 h.
    • Teneur en alcool supérieure à 20 % : les publicités ne peuvent être affichées qu’entre 1 h et 5 h.
Royaume-Uni
  • Avis de non-responsabilité : Les publicités doivent inclure « Pour les faits sur l’alcool, visitez www.drinkaware.co.uk » ou « Drinkaware.co.uk pour les faits », et, le cas échéant, des avertissements sur les dangers de la conduite en état d’ébriété.
  • Les personnes qui ont (ou semblent avoir) moins de 25 ans ne peuvent pas jouer un rôle important ni être vues en train de boire dans les publicités.
  • Les publicités sur l’alcool comportant des références à des sports, comme la présentation de footballeurs professionnels ou de personnes qui regardent un match de sport professionnel, doivent être approuvées au préalable par Amazon Ads et ne doivent pas :
    • Présentent des gens qui boivent des produits alcoolisés pendant qu’ils font du sport, ou laissent entendre que ceux qui pratiquent un sport ont consommé de l’alcool.
    • Insinuer que l’alcool améliore la performance sportive.
    • Présenter l’alcool comme un élément essentiel pour profiter du sport.
  • Exigences relatives à l’auditoire :
    • Les publicités de boissons contenant 1,2 % d’alcool ou plus ne peuvent pas être placées près d’émissions conçues principalement pour des auditoires âgés de moins de 18 ans ou susceptibles de leur plaire.
    • Les publicités de boissons contenant 1,2 % d’alcool ou moins ne peuvent pas être placées près d’émissions conçues principalement pour des auditoires âgés de moins de 16 ans ou susceptibles de leur plaire.
    • Les émissions ayant un auditoire dont plus de 25 % ont moins de 18 ans ne peuvent pas inclure de publicités sur l’alcool (y compris des publicités de produits à faible teneur en alcool).

6.2 Automobile

Toutes les offres doivent être exactes et pertinentes en plus d’indiquer si des conditions ou des restrictions s’appliquent lorsque la publicité fait la promotion de ce qui suit :

  • Services après-vente tels les ajustements, les réparations ou l’entretien
  • Notoriété de la marque ou du concessionnaire, y compris, mais sans s’y limiter, les stocks, l’emplacement et les heures d’ouverture
  • Offres d’une entreprise à l’autre
  • Offres de vente, y compris les devis de location ou de financement, les tarifs et les prix de départ

Les campagnes publicitaires d’entreprises et de concessionnaires locaux doivent cibler géographiquement l’emplacement où elles sont diffusées.

Exigences locales
Brésil

La divulgation de données sur les performances correspondant à des conditions d’utilisation atypiques pour la majorité des consommateurs n’est pas autorisée, à moins que ces conditions ne soient clairement précisées.

La publicité ne peut pas contenir de suggestions d’utilisation du véhicule qui pourraient mettre en danger la sécurité personnelle de l’utilisateur et des tiers, comme les dépassements interdits sur les routes, les excès de vitesse, le non-usage d’accessoires de sécurité, le manque de respect des panneaux, des piétons et des règles de circulation en général.

Les publicités qui incitent les usagers à ne pas respecter les règles de silence et d’hygiène sur la voie publique, ainsi que le respect des ressources naturelles et écologiques lors de leurs déplacements, ne sont pas autorisées.

France

Les publicités doivent inclure les informations suivantes :

  • Graphique des classes d’émissions de dioxyde de carbone.
  • Le mot-clic #SeDéplacerMoinsPolluer (« #LowerPollutionMovement »)
  • L’un des trois messages suivants :
    • « For short trips, give priority to walking or cycling » (FR : « Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo »)
    • « Think of carpooling » (FR : « Pensez à covoiturer  »)
    • « Every day, take public transport » (FR : « Au quotidien, prenez les transports en commun »)
Allemagne

Les publicités de voitures particulières doivent inclure des renseignements sur la consommation d’essence et les émissions de CO2 :

  1. Consommation officielle dans le cycle d’essai « combiné » :
    • Lorsque l’essence est utilisée (l/100 km)
    • Lorsque le gaz naturel et le biogaz sont utilisés (kg/100 km)
    • Lorsque l’électricité est utilisée (kWh/100 km)
  2. Émissions de CO2 spécifiques officielles dans le cycle d’essai « combiné » (g/km)
  3. Cote d’efficacité du CO2, « A+++ à G », y compris un graphique d’évaluation (exemple ci-dessous) Autrement, les publicités peuvent référer au site Web de l’annonceur concerné pour l’obtention du graphique d’évaluation.
  4. Référencer le site Web où un guide complet sur la consommation de carburant, les émissions de CO2 et la consommation d’électricité peuvent être consultés (p. ex., le site Web du fabricant).
Italie

Les publicités de véhicules doivent divulguer des informations sur la consommation de carburant et les émissions de CO2, en italien. Ces informations sont souvent incluses en note de bas de page. Exemple :

  • IT : « Valori Massimi Ciclo Combinato NEDC-BT: Consumi 5,8l/100 KM; Emissioni CO2 138g/KM. » (ENG : « Valeurs maximales du cycle combiné NEDC-BT : Économie de carburant 5,8 l/100 km; émissions de CO2 138 g/km. »)
États-Unis

Les allégations comparatives et superlatives dans les publicités automobiles n’ont pas à être justifiées si le fabricant ou le site du concessionnaire les présente lui aussi. Ces allégations peuvent faire référence à la performance du véhicule ou à ses caractéristiques techniques, à la garantie ou à un service financier.

Royaume-Uni

Les allégations de vitesse ou d’accélération ne peuvent pas être le message principal d’une publicité (mais ces caractéristiques peuvent être mentionnées à titre de renseignements généraux). Les allégations de sécurité ne doivent pas être exagérées.

6.3 Organisations caritatives

Nos exigences pour les organisations caritatives et autres organisations sans but lucratif visent à préserver une expérience de diffusion positive et accueillante en limitant les publicités qui défendent des sujets politiques ou entraînant des divisions. Toutes les organisations caritatives doivent être autorisées en vertu des règles et règlements locaux, par exemple, l'organisation 501 (c) (3) aux États-Unis.

Pour s’assurer que l’expérience client reste positive, les publicités vidéo doivent se concentrer sur le résultat positif du don, sans jouer sur la culpabilité émotionnelle d’un client dans le but de le pousser à faire un don.

Toutes les publicités ne doivent plus cibler le contenu classé NR, TV-Y, TV-Y7 et G.

Le contenu publicitaire identifié par Amazon comme étant chargé émotionnellement ou déprimant, ou qui incite les clients à faire des dons, sera bloqué. Par exemple, une publicité d’un enfant qui pleure ou avec une voix qui dit « jusqu'à ce que chaque enfant ait un endroit à appeler maison » ou une vidéo pour un refuge pour animaux montrant des chiots tristes ou blessés sera bloquée.

Exigences locales
Autriche, Allemagne et Royaume-Uni

Lorsqu’un annonceur organise une promotion liée à un organisme de bienfaisance (p. ex., en faisant don d’un pourcentage des bénéfices), l’organisme de bienfaisance ou la cause doit être nommé dans la publicité.

6.4 Concours, compétitions et tirages au sort

Pour être permises, les publicités vidéo de concours, de compétitions et des tirages au sort doivent :

  • Mentionner que des règles officielles s’appliquent en incluant une divulgation qui indique que des « Conditions générales s’appliquent » ou autres formules similaires.
  • Communiquer des informations sur la façon dont les clients peuvent accéder aux règles complètes.
  • Inclure les divulgations appropriées exigées par l’ensemble des lois et des règlements applicables.
  • Décrire avec précision et transparence les conditions de participation, la conception du jeu et les prix.
  • Confirmer qu’«AUCUN ACHAT N’EST REQUIS» et, dans certains cas, mentionner une autre méthode d’inscription.
  • Ne pas faussement représenter les chances de gagner (p. ex., la vidéo ne doit pas indiquer ni insinuer que tous gagnent). Dans un tel cas, la publicité devrait indiquer « Inscrivez-vous pour courir la chance de gagner des vacances », ce qui montre de manière adéquate que les clients ont une chance de gagner, et non pas qu’ils gagneront à coup sûr.

Pour être permises, les publicités vidéo de concours, de compétitions et des tirages au sort ne doivent pas :

  • Faussement représenter les chances de gagner (p. ex., la vidéo ne doit pas indiquer ni insinuer que tous gagnent). Dans un tel cas, la publicité devrait indiquer « Inscrivez-vous pour courir la chance de gagner des vacances », ce qui montre de manière adéquate que les clients ont une chance de gagner, et non pas qu’ils gagneront à coup sûr.
Exigences locales
Autriche et Allemagne

Les frais de participation ne peuvent excéder 0,50 EUR.

Brésil

L’annonceur doit obtenir l’autorisation d’une entité gouvernementale pour diffuser des publicités pour des concours et des loteries.

Les prix comme l’argent comptant, les médicaments, les armes, les explosifs, les feux d’artifice, les boissons alcoolisées, le tabac, les cigares/cigarettes et les produits similaires sont interdits.

Royaume-Uni

Les publicités pour des compétitions, concours ou tirages au sort à inscription gratuite sont autorisées. Veuillez communiquer avec Amazon pour obtenir son approbation si la compétition, le concours ou le tirage au sort faisant l’objet d’une publicité nécessite des frais d’inscription.

6.5 Rencontres

Nous n’autorisons pas les publicités de services qui font la promotion de « relations d’un soir » ou de relations sexuelles ou de partenaires sexuels.

Les publicités ne peuvent pas :

  • Comprendre des positions corporelles ou des expression faciales séduisantes ou sexuelles
  • Mentionner des relations ou des rencontres d’un soir ou une expression similaire ou y faire référence
  • Comprendre des insinuations sexuelles (texte et/ou image)
  • Porter exclusivement sur la solitude ou suggérer que les personnes sans partenaire sont inadéquates.

De plus, pour protéger les auditoires familiaux, nous bloquerons les publicités de contenus évalués TV-Y, G et TV-Y7.

Exigences locales
Autriche, Allemagne et Royaume-Uni
  • Les publicités de rencontres ne doivent pas être directement accessibles à partir d’émissions conçues principalement pour les auditoires âgés de moins de 18 ans ou susceptibles de leur plaire.
  • Les publicités ne peuvent pas porter exclusivement sur la solitude ou suggérer que les personnes sans partenaire sont inadéquates.
Espagne

Les publicités doivent inclure des conseils clairs sur les précautions à prendre lors de rencontres par l’entremise d’agences de rencontres (publicités linéaires uniquement).

  • Les publicités de rencontres ne doivent pas être directement accessibles à partir d’émissions conçues pour, principalement destinées ou susceptibles de plaire particulièrement aux auditoires âgés de moins de 18 ans.
  • Les publicités doivent inclure des conseils sur les précautions à prendre lorsque vous rencontrer des gens
Royaume-Uni

Les publicités doivent inclure des conseils clairs sur les précautions à prendre lors de rencontres par l’entremise d’agences de rencontres (publicités linéaires uniquement).

6.6 Divertissement

Nous nous alignons sur les réglementations locales et sur les normes de l’industrie en vue de faire correspondre les publicités de divertissement au contenu. Nos politiques sur les bandes-annonces de divertissement varient en fonction des notes et de l'emplacement (veuillez consulter les tableaux ci-dessous pour tout renseignement).

Les publicités de films NC17 sont interdites même si la publicité comporte une bande-annonce à bandeau vert.

Si la bande-annonce n'a pas été notée séparément du titre, ce qui signifie que la vidéo ne comporte pas de fiche de notation portant l'indication « L'aperçu suivant a été approuvé pour tous les auditoires », ou si elle comprend la mention « L'aperçu suivant a été approuvé de manière à pouvoir accompagner cette fonctionnalité » au début des bandes-annonces, les restrictions figurant dans les tableaux ci-dessous s'appliquent en fonction de la note du titre.

Si la bande-annonce a été approuvée pour « Tous les auditoires », les restrictions figurant dans les tableaux ci-dessous s'appliquent en fonction des bandes-annonces PG, mais la publicité doit inclure la cote d'âge du titre si celui-ci est classé 12 ans et plus.

Si le film n'a pas encore été évalué, la page de garde doit inclure la mention « Ce film n'a pas encore été évalué » dans une case située à la place du bloc de destination complet, et la désignation « Non noté » doit être lisible et rester à l'écran pendant au moins quatre (4) secondes.

Toute publicité de films ou de jeux vidéo convenant à un auditoire de 12/13 ans ou plus doit inclure les informations relatives au classement.

Exigences locales
Autriche et Allemagne
  • Les publicités qui ne conviennent pas aux moins de 16 ans ne peuvent pas être diffusées entre 6 h et 22 h.
  • Les publicités qui ne conviennent pas aux moins de 18 ans ne peuvent pas être diffusées entre 6 h et 23 h.
Espagne

Les publicités ne doivent pas :

  • Encourager la violence.
  • Promouvoir les stéréotypes liés au genre, à la race, à l’origine ethnique, à la nationalité, à la religion, aux croyances, au handicap, à l’âge ou à l’orientation sexuelle.
  • Promouvoir la musculation, la médecine esthétique, le rejet de l’image de soi, la perte de poids, la chirurgie esthétique ou les traitements.
  • Suggérer que l’image personnelle peut entraîner le rejet social ou le succès.
Royaume-Uni

Les publicités pour les films ayant un certificat de classement de 15 ou de 18 et les jeux sur ordinateur ou sur console dont le classement est 18 ans et plus, 16 ans et plus ou 15 ans et plus ne doivent pas être directement accessibles à partir d’émissions conçues pour, destinées principalement ou susceptibles de plaire particulièrement aux enfants.

Film :

Restrictions relatives à la contiguïté des contenusLe contenu classé PG13, TV-14, TV-MA, R et NC-17 doit être ciblé; le contenu classé PG et TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 18 h à 6 h; le reste du contenu ne doit cibler personne en particulierLe contenu classé TV-MA, R et NC-17 doit être ciblé; le contenu classé PG13 et TV-14 fera l’objet d’une diffusion programmée entre18 h et 6 h; le reste du contenu ne doit cibler personne en particulierBloqué
Classement aux États-Unis (MPAA)G
PG
PG-13RNC-17
Canada (CMRS)G
PG
14A (ou 13 ans ou plus au Québec)18A et R (ou 16 ou plus au Québec)A (ou 18 ans ou plus au Québec)
Australie (ACB)G
PG
M
MA-15+
R-18+
X18+
Allemagne (FSK)0
6
1216
18
Royaume-Uni (BBFC)U
PG
12A/1215
18
France (MC&C)U
10
1216
18
Espagne (ICAA)APTA
7
1216
18
Inde (CBFB)UU/AA
Italie (MIBAC)TVM-14VM-18
Japon (ERIN)GPG-12R-15+
R-18+
Mexique (DGRTC)AB12B15
C18

Télévision :

Restrictions relatives à la contiguïté des contenusLe contenu classé PG13, TV-14, TV-MA, R et NC-17 doit être ciblé; le contenu classé PG et TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 18 h à 6 h; le reste du contenu ne doit cibler personne en particulierLe contenu classé TV-MA, R et NC-17 doit être ciblé; le contenu classé PG13 et TV-14 fera l’objet d’une diffusion programmée entre18 h et 6 h; le reste du contenu ne doit cibler personne en particulier
Classement aux États-Unis (MPAA)TV-Y
TV-Y7
TV-G
TV-PG
TV-14TV-MA
Canada (CBSC)C
C8
G
PG
14+18 ans ou plus
Australie (ACB)P
C
G
PG
MMA-15+
Allemagne (FSF)De 6 h à 22 h
Par canal
De 22 h à 6 hDe 23 h à 6 h
Royaume-Uni (OFCOM)Avant heure critique (5 h 30 à 21 h)Après heure critique (de 21 h à 5 h 30)
France (CSA)Tous
10
12
1618
Espagne (MEC)De 6 h à 20 hDe 20 h à 6 h
Italie (AGCOM)De 7 h à 22 h 30De 22 h 30 à 7 hNon autorisé
Japon (ERIN)G
PG-12
R-15+R-18+
Mexique (DGRTC)A
B12
B15C18

Jeux vidéo :

Restrictions relatives à la contiguïté des contenusLe contenu classé PG13, TV-14, TV-MA, R et NC-17 doit être ciblé; le contenu classé PG et TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 18 h à 6 h; le reste du contenu ne doit cibler personne en particulierLe contenu classé TV-MA, R et NC-17 doit être ciblé; le contenu classé PG13 et TV-14 fera l’objet d’une diffusion programmée entre18 h et 6 h; le reste du contenu ne doit cibler personne en particulierBloqué
Classement aux États-Unis (ESRB)EC
E
E-10+
TMAO
Canada (ESRB)CE
E
E10
TMAO
Australie (ACB)G
PG
MMA-15+
R-18+
X18+
Allemagne (USK)0
6
1216
18
Royaume-Uni (PEGI)U | 3
7
1216
18
France (PEGI)3
7
1216
18
Espagne (PEGI)3
7
1216
18
Italie (PEGI)3
7
1216
18
JaponAB (12)C (15), D (17)
Z (18)
Mexique (ESRB)EC
E
E-10+
TMAO

6.7 Produits et services financiers.

Pour être permis, les annonceurs ne doivent cibler que les emplacements géographiques où ils sont autorisés et satisfaire également à toutes les exigences applicables en matière de licence dans chacun des emplacements. Lorsque les lois ou règlements locaux l’exigent, les publicités doivent informer adéquatement les clients de tout risque ou coût associé au produit. Sont interdits :

  • Offres initiales de pièces (ICO)
  • Options à haut risque sur les produits dérivés (y compris, mais sans s’y limiter, les options binaires et les paris sur écarts) et les placements à haut risque ou spécialisés
  • Systèmes pyramidaux et stratagèmes visant à devenir riche rapidement
  • Prêts à court terme à intérêt élevé (y compris, mais sans s’y limiter, les prêts « sur salaire »), ayant une période de remboursement inférieure à 12 mois et un TAEG (taux annuel effectif global) supérieur à 50 %, ou comme interdit de quelque autre manière que ce soit par la loi applicable.
Exigences locales
Autriche, Allemagne et Royaume-Uni
  • Les publicités doivent être facilement compréhensibles par l’auditoire et ne doivent pas tirer parti de l’inexpérience des consommateurs. La base utilisée pour calculer tout taux d’intérêt, prévision ou projection doit être immédiatement apparente.
  • Les publicités doivent indiquer clairement que la valeur des placements fluctue (à moins qu’il ne soit garanti que ladite valeur peut diminuer aussi bien qu’augmenter) et que la performance passée ne peut garantir la performance future.
  • Les publicités doivent énoncer toute disposition des conditions applicables (p. ex., limitation, dépense, pénalité ou frais, et conditions de retrait).

6.7.1 Services bancaires et investissements

Les publicités de services de crédit ne peuvent pas encourager les clients à obtenir du crédit ou un prêt dans le but de magasiner en ligne.

Exigences locales
Autriche et Allemagne
  • Les annonceurs tenus par la loi de publier un prospectus doivent mentionner dans les publicités qu’un prospectus a été publié ou est en attente de publication
  • Les publicités d’institutions financières ou de crédit, de sociétés de gestion de capital et de sociétés de placement gérées de l’extérieur qui contiennent des informations considérées comme des mauvaises conduites sont interdites;
  • Les publicités susceptibles de créer des idées fausses sur les opérations bancaires qui pourraient nuire au secteur bancaire ou qui suggèrent de réduire les activités d’épargne sont interdites
  • Les publicités de placements offerts au public (Vermögensanlagen) doivent inclure les informations suivantes :
    • Une référence au prospectus de vente et à sa publication
    • L’avertissement suivant, clairement visible : « L’acquisition de cet investissement comporte des risques considérables et peut entraîner la perte complète des actifs investis »
    • Les publicités indiquant des rendements de placement non garantis doivent inclure « Le rendement promis n’est pas garanti et peut être inférieur »
    • Les publicités ne peuvent pas contenir de références à l’autorité de l’Agence fédérale DE
    • Les publicités ne doivent pas utiliser le terme « fonds » ou un terme similaire pour désigner le pollicitant, l’émetteur ou le placement
Brésil

Lorsque la publicité contient une projection ou une estimation des résultats futurs (revenu, rentabilité, évaluation ou autre) sous forme d’indice ou de pourcentage, elle doit :

  • déterminer le fondement de la projection ou de l’estimation;
  • expliquer si les impôts applicables ont été pris en considération, s’il y a eu utilisation des bénéfices générés au cours de la période analysée, s’il y a eu déduction des incitatifs fiscaux et, surtout, si la projection ou l’estimation a été faite sur la base de résultats antérieurs, dont la répétition à l’avenir peut être incertaine ou improbable.

La publicité doit respecter les mêmes bases et conditions de comparaison concernant la durée, la garantie, la liquidité, le rachat et les critères de calcul de la rentabilité ou d’autres avantages générés par les produits ou services faisant l’objet d’une publicité.

La publicité doit valoriser le contenu informatif et éducatif du message et éviter les affirmations qui pourraient donner des informations erronées ou créer de la confusion chez les investisseurs.

France
  • Les publicités doivent inclure des informations sur tous les coûts, frais et frais connexes et toutes les commissions.
  • Les publicités doivent équilibrer la présentation du rendement (gains, rendements) et des risques.
  • Les publicités doivent contenir des informations claires et parfaitement lisibles ou audibles sur des risques particuliers
  • Les publicités doivent clairement indiquer que l’annonceur est autorisé. Cette autorisation ne peut pas être présentée comme une garantie.
  • Le rendement passé doit être clairement identifié comme étant « passé », et il doit être précisé que cela ne garantit pas le rendement futur. Le rendement antérieur est annualisé, avec une indication de la période au cours de laquelle il a été calculé.
Italie
  • Les publicités doivent indiquer leur nature « publicitaire » (messaggio pubblicitario) et indiquer que des fiches d’information (fogli informativi) sont disponibles, en plus de montrer comment les trouver.
  • Les publicités d’offres publiques (p. ex. vente de capitaux propres) doivent contenir l’avertissement suivant : « Avant de souscrire, lisez le prospectus » au moins sous forme sonore; et indiquer qu’un prospectus a été ou sera publié et l’emplacement où il sera disponible.
  • Les publicités affichant les rendements des placements doivent : préciser la période de référence pour leur calcul; représenter le profil de risque; indiquer les taxes applicables; et contenir l’avertissement « Les rendements antérieurs ne sont pas une indication des rendements futurs ».
Espagne

Les publicités doivent inclure des informations sur les points ci-dessous, sous forme orale ou écrite (les annonceurs peuvent choisir d’inclure ces informations à la fin de la publicité, sur un écran statique pendant au moins trois secondes) :

  • Une référence à la nature du produit ou service bancaire en question
  • Taux d’intérêt nominal
  • Frais bancaires applicables
  • Site Web de la Banque où se trouvent toutes les informations pertinentes

Autres règles relatives au contenu :

  • Les avertissements des indicateurs de risque doivent demeurer à l’écran pendant toute la durée de la reproduction des publicités.
  • Si la publicité fait référence aux avantages d’un certain régime fiscal, elle doit préciser s’il s’applique de manière générale ou seulement à un sous-ensemble de personnes.
  • Les informations sur le coût ou la rentabilité passée doivent indiquer expressément la période.
  • Les publicités ne peuvent pas suggérer l’approbation de la CNMV ni d’une autre autorité ES.
Royaume-Uni
  • Les publicités d’unités de placement collectif doivent être autorisées par la FCA (à moins qu’elles ne soient approuvées par le BCAP, l’organisme de réglementation de la publicité radiodiffusée du Royaume-Uni).
  • Les références aux intérêts payables sur l’épargne sont acceptables, sous réserve des conditions suivantes :
    • Elles doivent être exactes au moment de la diffusion – les publicités doivent être modifiées immédiatement si le taux change;
    • Les publicités indiquant un taux doivent : (i) utiliser le taux annuel équivalent et le taux contractuel; et (ii) indiquer clairement s’il est brut ou net de taxe, ou exonéré d’impôt;
    • Si des conditions s’appliquent, la publicité doit faire référence aux conditions et à la façon dont elle peut être consultée;
    • Lorsque le taux d’intérêt est variable, cela doit être mentionné;
    • Si une comparaison des rendements des placements de différents types de produits d’épargne (p. ex., un fonds commun de placement et un dépôt bancaire) est effectuée, les publicités doivent expliquer les différences entre les produits.

6.7.2 Cartes de crédit

Les campagnes d’acquisition de cartes de crédit doivent clairement informer les clients des conditions applicables et de la façon d’en savoir plus sur celles-ci.

Lorsqu’une publicité comprend le taux de crédit, les modalités de remboursement ou d’autres renseignements sur le coût du crédit, elle doit inclure le taux annuel effectif global (TAEG) représentatif.

Exigences locales
Royaume-Uni (publicités radio et linéaires)

Les publicités de crédit à la consommation non garanti par le crédit à la consommation, l’embauche de consommateurs, le courtage en crédit ou des services de crédit connexes (p. ex., les conseils en matière de dette) sont assujetties à des règles supplémentaires sur les promotions financières. Veuillez consulter Amazon pour obtenir l’approbation de ces catégories.

6.7.3 Produits d’assurance

Les produits d’assurance comprennent, mais sans s’y limiter, l’assurance automobile, l’assurance hypothécaire, l’assurance vie, l’assurance médicale, l’assurance voyage et l’assurance responsabilité personnelle.

Pour que les publicités ne soient pas limitées à un horaire de diffusion de 17 h à 6 h, les publicités vidéo doivent mettre l’accent sur les résultats positifs des produits d’assurance (p. ex., « Soyez assuré que votre maison est protégée ») plutôt que sur les émotions négatives comme la peur ou l’anxiété (p. ex., « S’il y avait un incendie de maison, pourriez-vous tout perdre ?»).

Exigences locales
Autriche et Allemagne

Les publicités ne peuvent pas miner la confiance dans l’économie de l’assurance ou créer une fausse impression sur les services d’assurance et les versements d’une rémunération. Les publicités ne peuvent pas suggérer qu’une couverture d’assurance sans restriction est offerte si des restrictions de quelque nature que ce soit s’appliquent. Les prestations maximales en vertu de l’assurance doivent préciser les conditions.

Espagne

Les publicités doivent :

  • Indiquez le nom complet de la compagnie d’assurance
  • Indiquer clairement le type de contrat d’assurance offert
France

Les publicités doivent :

  • Indiquez la marque de commerce ou la dénomination sociale de l’annonceur et l’adresse de l’entreprise
  • Équilibrer la présentation des avantages par rapport aux risques potentiels encourus
Italie

Les publicités doivent :

  • Être immédiatement détectable comme tel en ajoutant un avis de non-responsabilité, p. ex. « Message publicitaire à des fins promotionnelles »/« Publicité », etc.)
  • Comprendre l’avis de non-responsabilité suivant présenté de manière claire : « Lire l’ensemble d’informations avant de vous abonner » (p. ex. « Prima della sottoscrizione leggere il set informativo »)
  • Indiquez le nom complet de la compagnie d’assurance
Royaume-Uni

La référence à des sommes assurées précises doit inclure toutes les conditions d’admissibilité pertinentes, comme l’âge et le sexe de la personne assurée, la période de la police ainsi que le montant et le nombre de primes payables.

6.7.4 Produits de prêt

Les produits de prêt comprennent, sans s’y limiter, les rentes sur garantie immobilière, les avances en espèces avec carte de crédit et l’éducation. Les publicités de tels produits doivent être plafonnées à trois fois par 24 heures.

Nous ne pouvons pas diffuser de publicités vidéo pour des prêts à court terme à intérêt élevé, y compris, sans s’y limiter, les prêts sur salaire, dont la période de remboursement est inférieure à 12 mois et le TAP supérieur à 50 %, ou tel qu’interdit de quelque autre manière que ce soit par la loi applicable.

Exigences locales
Autriche et Allemagne

Les publicités de prêts à la consommation ne peuvent pas créer de fausses attentes quant à la possibilité d’obtenir un prêt. Les publicités doivent inclure les informations suivantes, à l’aide d’un exemple représentatif :

  1. L’identité et l’adresse de l’annonceur
  2. Le montant net du prêt et le montant total payable par le consommateur
  3. Le taux d’emprunt et si le taux est fixe ou variable (ou une combinaison des deux), ainsi que les détails de tous les frais d’emprunt
  4. Le taux de charge annuel en pourcentage (qui doit être souligné autant que tout autre taux d’intérêt)
  5. La durée de la convention de prêt à la consommation, le montant de chaque versement et le nombre total de versements
  6. Prêts immobiliers à la consommation : l’indication que le prêt est garanti par un bien immobilier
  7. Prêts immobiliers à la consommation en devise étrangère : un avertissement selon lequel les fluctuations du taux de change peuvent avoir une incidence sur le montant total payable
Brésil

Ces publicités ne peuvent pas :

  • indiquer que l’opération de crédit peut être conclue sans consulter les services de protection du crédit ou sans évaluer la situation financière du consommateur;
  • cacher ou rendre difficile la compréhension des fardeaux et des risques liés à la prise de crédit ou à la vente par versements;
  • harceler ou faire pression sur le consommateur pour qu’il contracte la fourniture d’un produit, d’un service ou d’un crédit, surtout s’il est âgé, analphabète, malade ou dans un état de vulnérabilité aggravée ou si le contrat comporte un prix
  • subordonner la satisfaction des demandes des consommateurs ou l’ouverture de négociations à la renonciation à des réclamations fondées en droit, au paiement de frais de justice ou à des cautions judiciaires
France

Toutes les publicités vidéo doivent mettre bien en évidence la clause de non-responsabilité : « Le crédit est contraignant et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de rembourser avant de vous engager.

Contenu interdit :

  • Publicités de crédit avec un délai de grâce de plus de 3 mois (à l’exception des prêts subventionnés par le gouvernement)
  • Les publicités de crédit permanentes ne peuvent pas être présentées comme une augmentation du pouvoir d’achat; elles doivent indiquer si leur utilisation générera un coût
  • Publicités qui suggèrent que les prêts améliorent la situation financière de l’emprunteur, constituent un substitut à l’épargne ou accordent de l’argent immédiatement disponible sans conséquences financières.
  • Publicités indiquant qu’un crédit peut être accordé sans une évaluation de la situation financière des emprunteurs

Les publicités de prêts à la consommation ne peuvent pas créer de fausses attentes quant à la possibilité d’obtenir un prêt. Les publicités doivent inclure les informations suivantes, à l’aide d’un exemple représentatif :

  1. L’identité et l’adresse de l’annonceur;
  2. Le montant net du prêt et le montant total payable par le consommateur
  3. Le taux d’emprunt et si le taux est fixe ou variable (ou une combinaison des deux), ainsi que les détails de tous les frais d’emprunt
  4. Le taux de charge annuel en pourcentage (qui doit être souligné autant que tout autre taux d’intérêt)
  5. La durée de la convention de prêt à la consommation, le montant de chaque versement et le nombre total de versements
  6. Prêts immobiliers à la consommation : l’indication que le prêt est garanti par un bien immobilier
  7. Prêts immobiliers à la consommation en devise étrangère : un avertissement selon lequel les fluctuations du taux de change peuvent avoir une incidence sur le montant total payable
Italie

Les publicités de prêts à la consommation ne peuvent pas créer de fausses attentes quant à la possibilité d’obtenir un prêt. Les publicités doivent inclure les informations suivantes, à l’aide d’un exemple représentatif :

  1. L’identité et l’adresse de l’annonceur;
  2. Le montant net du prêt et le montant total payable par le consommateur
  3. Le taux d’emprunt et si le taux est fixe ou variable (ou une combinaison des deux), ainsi que les détails de tous les frais d’emprunt
  4. Le taux de charge annuel en pourcentage (qui doit être souligné autant que tout autre taux d’intérêt)
  5. La durée de la convention de prêt à la consommation, le montant de chaque versement et le nombre total de versements
  6. Prêts immobiliers à la consommation : l’indication que le prêt est garanti par un bien immobilier
  7. Prêts immobiliers à la consommation en devise étrangère : un avertissement selon lequel les fluctuations du taux de change peuvent avoir une incidence sur le montant total payable
Espagne

Les publicités de prêts à la consommation ne peuvent pas créer de fausses attentes quant à la possibilité d’obtenir un prêt. Les publicités doivent inclure les informations suivantes, à l’aide d’un exemple représentatif :

  1. L’identité et l’adresse de l’annonceur;
  2. Le montant net du prêt et le montant total payable par le consommateur
  3. Le taux d’emprunt et si le taux est fixe ou variable (ou une combinaison des deux), ainsi que les détails de tous les frais d’emprunt
  4. Le taux de charge annuel en pourcentage (qui doit être souligné autant que tout autre taux d’intérêt)
  5. La durée de la convention de prêt à la consommation, le montant de chaque versement et le nombre total de versements
  6. Prêts immobiliers à la consommation : l’indication que le prêt est garanti par un bien immobilier
  7. Prêts immobiliers à la consommation en devise étrangère : un avertissement selon lequel les fluctuations du taux de change peuvent avoir une incidence sur le montant total payable
Royaume-Uni

Les publicités de prêts hypothécaires et de réhypothèques sont assujetties à des exigences supplémentaires. Veuillez communiquer avec Amazon pour obtenir une approbation.

6.8 Équipement de chasse, de tir et de plein air

Les références explicites ou implicites à la chasse ne sont pas permises. Les publicités d'armes de chasse et d'accessoires pour armes sont bloquées. L’équipement de chasse autre que des armes pouvant être utilisé à d’autres fins mais aussi être associé à la chasse ou au tir peut faire l’objet d’une publicité, mais les publicités doivent éviter toute référence directe à la chasse ou à la violence.

6.8.1 Armes

Les produits et le contenu connexes à la chasse ou aux armes suivants sont interdits :

  • Références directes ou indirectes à la chasse
  • Étuis
  • Cibles avec silhouette humaine, ou image d’une personne ou d’un animal
  • Armes et accessoires pour armes
  • Texte faisant la promotion d’un produit en affirmant qu’il est de grade militaire ou policier (ou autre formule similaire)
  • Images d’armes ou de munitions
  • Contenu violent ou menaçant
Exigences locales
Royaume-Uni

Les publicités pour les arbalètes et les couteaux (y compris les couteaux de camping ou autres couteaux « non considérés comme une arme ») doivent inclure un avis de non-responsabilité hautement visible indiquant que ces produits ne peuvent pas être achetés par des personnes âgées de moins de 18 ans.

6.8.2 Équipement de chasse autre que des armes

L’équipement de chasse autre que des armes qui n’est pas directement associé à une arme à feu ou à d’autres armes de chasse – comme un gilet de chasse, une cachette ou des jumelles – peut faire l’objet d’une publicité, avec les restrictions suivantes :

  • Bloquer le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G.
  • Contenu classé PG et TV-PG réservé au segment de la journée allant de 17 h à 6 h.
  • S’assurer que le texte et la création publicitaire ne font pas référence à la violence ou à la chasse, directement ou indirectement, et ne présentent pas d’images d’armes ou d’animaux.

Ces directives ne s’appliquent pas aux pièces ni accessoires d’armes, comme les lunettes d’armes à feu, qui ne peuvent faire l’objet d’une publicité à quelque emplacement que ce soit.

6.8.3 Équipement de tir sportif sans arme

L’équipement de tir sportif sans arme, comme des cibles, des lunettes de protection ou des étui de transport, est autorisé à faire l’objet d’une publicité, mais les publicités ne doivent pas :

  • Être diffusées à côté d’un contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G.
  • Être diffusées à côté d’un contenu classé PG et TV-PG entre 6 h et 17 h.
  • Contenir des images d’armes ou de munitions.
  • Montrer le produit en cours d’utilisation ou ayant récemment été utilisé (par exemple, montrer des trous de balle dans une cible).
  • Contenir un texte publicitaire faisant référence à la violence.

Les couteaux de camping multifonctions à usage général ne sont pas considérés comme des armes et sont approuvés moyennant le blocage du contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G, et une diffusion du contenu classé PG et TV-PG limitée au segment de la journée allant de 17 h à 6 h.

Cela ne s’applique pas aux couteaux destinés à être utilisés comme armes, pour la chasse ou pour le démembrement d’animaux abattus. Ces publicités ne sont pas autorisées au :

  • Disposer d’images ou de texte violents, ni présenter un contenu qui suppose des utilisations violentes du produit.
  • Montrer l’arme utilisée de manière menaçante, par exemple pointée vers une personne, un animal ou la caméra.

6.9 Préparations pour nourrisson (Australie, Brésil, Europe, Mexique et Royaume-Uni)

Amazon Ads interdit les publicités de préparations pour nourrissons âgés de moins de six mois en Europe, sauf au Luxembourg où toutes les publicités de préparations pour nourrissons et de préparations de suite sont interdites.

Les publicités peuvent promouvoir des préparations de suite destinées aux nourrissons âgés de six mois et plus, mais ne peuvent pas :

  • Confondre la préparation de suite avec la préparation pour nourrisson (p. ex., en faisant référence au produit sous le nom de « préparation » sans aucune qualification d’âge).
  • Comparer la préparation de suite au lait maternel, ou indiquer ou insinuer qu’elle est égale ou supérieure au lait maternel. Nous interdisons l’utilisation de termes comme « inspirés par le lait maternel », « maternisés » et d’autres termes similaires.
  • Contenir des contenus relatifs à l’alimentation ou aux soins des nourrissons âgés de moins de six mois.
  • Décourager l’allaitement maternel ou encourager les préparations pour nourrisson en remplacement de l’allaitement maternel.
  • Cibler les mères qui allaitent au moyen de segments de ciblage par produits prénataux ou postnataux connexes aux soins de nourrissons de tout âge.
Exigences locales
Australie

Les publicités de préparations pour nourrissons âgés de 12 mois et moins sont interdites.

Brésil

Les publicités de préparations pour nourrissons âgés de 12 mois et moins sont interdites.

Les publicités de biberons, de suces et de tétines sont interdites.

Les publicités de préparations de suite pour les tout-petits, les aliments de transition pour les nourrissons et les tout-petits ainsi que tous les laits laitiers doivent afficher l'avertissement suivant : « O aleitamento materno evita infecções e alergias e é recomendado até os 2 anos de idade ou mais » (« L’allaitement maternel prévient les infections et les allergies, et est recommandé jusqu’à deux ans ou plus »).

Mexique

Les publicités de préparations pour nourrissons doivent :

  • Promouvoir l’allaitement maternel en soulignant clairement les avantages de l’allaitement.
  • Indiquer expressément que l’utilisation de préparations pour nourrissons n’est recommandée que dans les cas suivants (i) en raison de l’intolérance du nourrisson au lait maternel, (ii) en raison de l’absence de la mère, ou (iii) en raison de l’incapacité de la mère d’allaiter ou de toute autre raison sanitaire bien fondée.

Tous les annonceurs doivent se conformer aux lois locales de toute région où la publicité vidéo est diffusée.

Les publicités de services juridiques qui mentionnent, défendent ou font de la publicité pour des services et des allégations contre des entreprises, des organisations ou des individus particuliers sont interdites.

Les publicités vidéo qui s’adressent aux clients qui ont été affectés par des produits, entités ou services précis sont interdites.

Les publicités vidéo qui font de la publicité pour des services juridiques liés à des événements ou situations négatifs (faillites, divorces, accidents, etc.) seront limitées au segment de la journée allant de 18 h à 6 h.

Les publicités vidéo de services juridiques doivent se concentrer davantage sur le service professionnel que sur la nécessité de ce dernier. Par exemple, les publicités ne devraient pas jouer sur la peur lorsqu'elles s'adressent directement aux clients au sujet de leur situation (p. ex., détresse financière, violation de la loi, etc.).

Les publicités vidéo de services juridiques ne peuvent pas laisser entendre qu'une affaire sera résolue ou qu'un verdict positif est garanti.

Les publicités vidéo de services juridiques ne doivent pas amener les clients à croire que l’amélioration de leurs conditions de vie ou de leur situation financière est garantie.

6.11 Actualité et journalisme

Les publicités de sites, blogues ou canaux d’actualité doivent être préalablement approuvées par Amazon et être impartiales.

Nous n’acceptons pas les publicités qui :

  • Défendent ou dénigrent un parti, un candidat, un programme, une idéologie ou une organisation politique
  • Tirent parti de la peur, de la tragédie ou d’événements graves
  • Insinuent une fausse association gouvernementale officielle
  • Le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G des publicités ne doit cibler personne en particulier, et le contenu classé PG et TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 17 h à 6 h

6.12 Pharmaceutique, médical et soins de santé (sur ordonnance et en vente libre)

Les annonceurs ne doivent faire la promotion que des médicaments approuvés par les autorités locales responsables de la réglementation dans le cadre du problème de santé traité dans chacun des endroits où les publicités seront diffusées (par exemple, un médicament sur ordonnance approuvé au Canada ne doit pas faire l’objet d’une publicité aux États-Unis, sauf s’il a été approuvé par la FDA aux États-Unis). Le ciblage comportemental peut être interdit.

De plus, afin de protéger les auditoires familiaux, nous bloquerons les publicités dont le contenu est classé TV-Y, G et TV-Y7, et celles présentant du contenu classé PG/TV-PG ou non classé seront limitées au segment de la journée allant de 17 h à 6 h.

Nous interdisons les publicités qui font la promotion de brûleurs et des bloqueurs de graisse ainsi que les sollicitations à des fins d’essais médicaux et de recherche.

Exigences locales
Brésil
  • Les publicités de médicaments sur ordonnance sont interdites
  • Les publicités ne peuvent pas inclure de déclarations de professionnels qui sous-entendent des conseils professionnels, des préférences ou des recommandations
  • Les publicités ne peuvent pas promouvoir l’utilisation non indiquée sur l’étiquette de médicaments (c’est-à-dire l’utilisation à des fins autres que celles approuvées par la BR Health Authority — Anvisa)
  • Les publicités ne peuvent pas :
    • stimuler ou induire l’utilisation aveugle du produit pharmaceutique
    • suggérer ou stimuler le diagnostic en général ou prendre des photos de personnes utilisant le produit pharmaceutique
    • annoncer un produit pharmaceutique comme nouveau après deux ans de son lancement au Brésil
    • inclure les timbres, les marques nominatives, figuratives ou mixtes d’institutions gouvernementales, d’entités philanthropiques, de fondations, d’associations et/ou de sociétés médicales, d’organisations non gouvernementales, d’associations représentant les intérêts de consommateurs ou de professionnels de la santé et/ou les cachets de certification de qualité
    • suggérer que le produit pharmaceutique présente des caractéristiques organoleptiques agréables, telles que : « savoureux », « miam », « délicieux » ou des expressions équivalentes; ainsi que l’inclusion d’images ou de chiffres faisant référence à l’indication du goût du produit pharmaceutique
    • employer des impératifs qui induisent directement la consommation de produits pharmaceutiques, tels que : « avoir », « prendre », « utiliser », « essayer »
  • Les publicités de médicaments doivent généralement contenir :
    • Nom commercial du médicament, liste des ingrédients actifs et numéro d’inscription avant Anvisa
    • Un avertissement obligatoire (« SE PERSISTIREM OS SINTOMAS, O MÉDICO DEVERÁ SER CONSULTADO » — dans EN : « SI LES SYMPTÔMES PERSISTENT, CONSULTER UN MÉDECIN »)
Allemagne
  • Les publicités de produits thérapeutiques doivent contenir le nom et le siège social de la société pharmaceutique, le nom et la composition du produit thérapeutique ainsi que les indications d’utilisation, les contre-indications et les effets secondaires.
  • Toutes les publicités doivent inclure la mention « Pour les risques et les effets secondaires, lisez la brochure sur l’emballage ou demandez à votre médecin ou pharmacien.« (Allemand : Zu Risiken und Nebenwirkungen lesen Sie die Packungsbeilage und fragen Sie Ihren Arzt oder Apotheker"). Cette information doit être incluse après la publicité, insérée sur un fond neutre et prononcée en même temps.
  • Les publicités d’avortement ou d’autres traitements appropriés pour mettre fin à une grossesse sont interdites.
  • Les images avant et après qui dépeignent une altération physique du corps sont interdites, de même que les références aux témoignages.
  • Les publicités de médicaments sur ordonnance sont interdites.
  • Produits thérapeutiques :
    • Les allégations suggérant que la santé peut être altérée par la non-utilisation du produit ou améliorée par son utilisation sont interdites.
    • Les publicités ne peuvent pas inclure de déclarations de professionnels qui sous-entendent des conseils professionnels, des préférences ou des recommandations. À moins que le contexte ne soit évident, les publicités incluant un professionnel de la santé doivent indiquer clairement s’il ou si elle a un intérêt financier direct ou équivalent dans la vente du produit ou du service faisant l’objet d’une publicité.
Mexique
  • Les publicités de médicaments et d’appareils médicaux doivent obtenir un permis auprès de la Federal Commission for the Protection Against Sanitary Risks (« COFEPRIS ») et indiquer le numéro de permis.
  • Les publicités de médicaments et d’appareils médicaux doivent inclure :
    • La légende : « Consultez votre médecin ».
    • Les légendes qui indiquent d’éviter l’autotraitement, lorsque cela est nécessaire en raison de leurs caractéristiques.
    • Légendes de précaution lorsque la consommation du produit peut entraîner un risque pour la santé des consommateurs.
    • Légendes et messages sur la santé de taille similaire et proportionnels à la publicité.
  • Les publicités de médicaments ne peuvent pas inclure :
    • Les légendes qui modifient les informations posologiques autorisées par l’autorité dans l’autorisation de mise en marché.
    • Promouvoir la consommation de médicaments au moyen de tirages au sort, de concours, d’objets à collectionner ou d’autres événements impliquant le hasard.
    • Promouvoir la consommation en offrant tout autre produit ou service en échange.
    • Techniques de caricature susceptibles de semer la confusion et d’inciter les mineurs à consommer les médicaments.
  • Les publicités de suppléments doivent inclure le numéro de permis de COFEPRIS et une divulgation déterminée par l’autorité en fonction des risques pour la santé que représente le produit (p. ex., « Ce produit n’est pas un médicament »).
  • Les publicités ne peuvent pas présenter les compléments comme des produits diététiques et ne peuvent pas leur attribuer des qualités préventives, thérapeutiques, réhabilitantes, nutritionnelles, stimulantes ou autres qui ne correspondent pas à la fonction du produit.
Royaume-Uni
  • Les médicaments, vitamines ou autres compléments alimentaires ne peuvent pas être faire l’objet d’une publicité dans des émissions conçues pour des auditoires âgés de moins de 16 ans ou susceptibles de leur plaire, ni dans des émissions adjacentes.
  • Les publicités dans lesquelles des enfants reçoivent un médicament, une vitamine ou un complément alimentaire ne peuvent pas être diffusées avant 21 h.
  • Les publicités de produits thérapeutiques (y compris les allégations de produit lisibles sur emballage dans un plan produit) doivent inclure : le nom du produit; une indication de son usage; un texte comme « Toujours lire l’étiquette » et le nom usuel de l’unique ingrédient actif, s’il n’en contient qu’un seul.
  • Les publicités de produits thérapeutiques ne peuvent pas inclure de recommandations d’une personne bien connue dans la vie publique, le sport ou le divertissement, ou dans tout autre domaine similaire. Les recommandations d’organismes de bienfaisance médicaux, de groupes de patients et d’organismes de santé ou de sport sont également interdites.
  • Les publicités peuvent faire référence à l’absence probable d’effet secondaire (p. ex., « peu susceptible de causer de la somnolence »), mais il est interdit de suggérer qu’un produit n’a pas d’effets secondaires.
  • Les publicités de produits thérapeutiques ne doivent pas proposer de diagnostic ni suggérer un traitement par correspondance (p. ex., par la poste ou par courriel).
  • La publicité comparative est interdite pour les produits thérapeutiques.
  • Les publicités de médicaments sur ordonnance sont interdites.
  • Produits thérapeutiques :
    • Les allégations suggérant que la santé peut être altérée par la non-utilisation du produit ou améliorée par son utilisation sont interdites.
    • Les publicités ne peuvent pas inclure de déclarations de professionnels qui sous-entendent des conseils professionnels, des préférences ou des recommandations. À moins que le contexte ne soit évident, les publicités incluant un professionnel de la santé doivent indiquer clairement s’il ou si elle a un intérêt financier direct ou équivalent dans la vente du produit ou du service faisant l’objet d’une publicité.

6.12.1 Pharmacies en ligne

Les pharmacies en ligne doivent être inscrites sur la liste NABP et le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G ne doit cibler personne en particulier dans leurs publicités.

6.12.2 Institutions et assurances

Les publicités d’hôpitaux, d’éducation ou d’assurance maladie sont autorisées, et le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G qu’elles présentent ne doit cibler personne en particulier. Les publicités de certains établissements peuvent faire l’objet de limites supplémentaires.

6.12.3 Praticiens

Le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G des publicités de professionnels de la santé, tels les médecins ou les acupuncteurs, ne doit cibler personne en particulier, et le contenu classé PG et TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 17 h à 6 h. Le contenu classé PG-13/TV-14, R/TV-MA n’a pas à être limité à quelque segment de la journée que ce soit si les publicités mettent l’accent sur le résultat positif du service plutôt que sur sa nécessité. Ces politiques s'appliquent également aux publicités d'interventions médicales, y compris les interventions cosmétiques comme l'injection de Botox, la cryolipolyse et la chirurgie plastique.

Les publicités qui jouent sur la peur, mais qui sont conformes à toutes les autres politiques publicitaires seront feront l’objet d’une diffusion programmée entre 23 h et 6 h.

Exigences locales
Allemagne et Royaume-Uni
  • Les publicités ne doivent pas présenter la chirurgie esthétique comme une décision désinvolte, mais comme une décision qui exige temps et réflexion – les allégations « sûres », « faciles » ou « sans risque » sont interdites.
  • Les publicités ne doivent pas utiliser d’images dégradantes ou objectivantes, ni de stéréotypes sexistes. Un degré de nudité est acceptable, mais la nudité gratuite ne l’est pas.
  • Les publicités ne peuvent pas exploiter les insécurités. Les publicités sur la chirurgie esthétique qui dépeignent les gens comme étant confiants ou heureux en raison de la chirurgie ne sont pas acceptables.
  • Les publicités de chirurgie plastique et de procédures esthétiques ne peuvent pas cibler les mineurs ni inclure de contenu qui leur est destiné.

6.12.4 Hygiène féminine

« Produits d’hygiène féminine » fait référence à des produits menstruels comme les tampons et les serviettes hygiéniques. La présente politique ne s’applique pas aux produits pour l’incontinence adulte, aux lingettes féminines, aux douches vaginales, à la contraception, aux lubrifiants et aux produits similaires.

Les publicités pour les soins féminins ne doivent plus cibler le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G.

Les publicités pour produits de soins personnels intimes (tels les douches vaginales, les hydratants vaginaux, les désodorisants intimes, les produits de nettoyage des testicules et du pénis, etc.) ne sont pas autorisés à tirer parti des segments de ciblage comportemental; le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G qu’elles contiennent ne doit cibler personne en particulier, et le contenu classé PG/TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 21 h à 6 h.

6.12.5 Croissance des cheveux

Les publicités de croissance des cheveux ne peuvent pas s’adresser explicitement aux clients ni mentionner un problème potentiel de perte de cheveux.

Les publicités ne peuvent pas comporter d’allégations exagérées ni induire les clients en erreur quant à l’efficacité du produit.

Les publicités de produits de croissance des cheveux ne peuvent pas utiliser de segments de ciblage comportemental ni faire usage de la stratégie de marque Amazon, et doivent être plafonnées à trois fois par 24 heures.

Le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G des publicités de produits de croissance des cheveux ne doit cibler personne en particulier, et le contenu classé PG/TV-PG doit être limité au segment de la journée allant de 17 h à 6 h.

Les publicités qui représentent ou montrent des images de cuir chevelu, de cheveux fins, de cheveux foncés fortement contrastées ou de poudre masquante, ainsi que les publicités qui présentent des images de traitement ou de procédure, seront limitées au segment de la journée allant de 23 h à 6 h.

6.12.6 Perte de poids

Les publicités de brûleurs et de bloqueurs de graisse sont interdites.

Le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G des publicités de produits/programmes de perte de poids ne doit cibler personne en particulier, et de telles publicités ne peuvent tirer parti des segments de ciblage comportemental.

Les publicités de produits/programmes de perte de poids ne peuvent pas encourager une alimentation malsaine ou une image corporelle/perception de soi négative.

Les allégations d’efficacité doivent être étayées par des essais rigoureux sur des personnes; les témoignages qui ne sont pas appuyés par des essais ne constituent pas une justification.

Les publicités de produits/programmes de perte de poids ne doivent faire aucune des allégations suivantes :

  • Perte de poids par l’utilisation du produit seul, ou sans suivre un régime faible en calories et un programme d’exercice
  • Les résultats sont efficaces dans tous les cas
  • Les résultats sont permanents
  • Perte de poids de 0,9 kg (2 lb) ou plus par semaine
  • Perte de poids substantielle, peu importe le type de nourriture ou la quantité consommée par le client
  • Perte de poids permanente même après que le consommateur ait cessé d’utiliser le produit
  • Perte de poids substantielle pour tous les clients
  • Perte de poids importante en portant un produit sur le corps ou en le faisant pénétrer dans la peau
Exigences locales
Royaume-Uni
  • Les produits, traitements ou établissements amaigrissants ne peuvent pas faire l’objet d’une publicité dans des émissions conçues principalement pour les auditoires âgés de moins de 18 ans ou susceptibles de leur plaire, ni dans des émissions adjacentes. (Cela ne s’applique pas aux publicités d’aliments et de boissons à teneur réduite en calories, à condition que les publicités ne mentionnent pas l’amaigrissement ni le contrôle du poids).
  • Les publicités ne doivent pas encourager l’utilisation excessive de produits de contrôle du poids ou de produits amincissants.
  • Les promesses ou les prédictions particulières concernant une perte de poids ne sont pas acceptables.
  • Les publicités ne doivent pas contenir d’allégations selon lesquelles il est possible de perdre du poids ou de la graisse sur certaines parties du corps.
  • Les allégations santé pour les produits alimentaires qui font référence à la perte de poids ne sont pas autorisées.
  • Les publicités de programmes d’exercices intensifs doivent encourager les utilisateurs à consulter un médecin avant de commencer.
  • Les publicités pour les régimes à très faible teneur en calories ou les régimes de moins de 800 kilocalories par jour doivent indiquer qu’ils sont uniquement appropriés pour une utilisation à court terme et encourager les clients à consulter un médecin avant de s’y lancer.
  • Les publicités de traitement de l’obésité ne sont autorisées que si les traitements nécessitent une supervision qualifiée.
  • Les médicaments contre l’obésité en vente libre ne sont autorisés que si leur vente ou leur fourniture nécessite la participation d’un pharmacien.

6.12.7 Restrictions aux niveaux des catégories

CatégorieContenu à bloquerContenu devant être limité au segment de la journée allant de 17 h à 6 hContenu devant être limité au segment de la journée allant de 21 h à 6 h
TDAHTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
AllergiesTV-Y et TV-Y7AucunAucun
AlzheimerTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
AnxiétéTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
ArthriteTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
AsthmeTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Trouble bipolaireTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Pression artérielleTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
BronchiteTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
CancerTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
CirrhoseTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
ConstipationTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
COPDTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Maladie coronarienneTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Maladie de CrohnTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Déshydratation (sur ordonnance)TV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
DépressionTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
DiabèteTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
DigestionTV-Y et TV-Y7AucunAucun
ÉpilepsieTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Dysfonction érectileTV-Y, TV-Y7 et GPG-13/TV-14PG/TV-PG
FibromyalgieTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
GlaucomeTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
GoutteTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Perte de cheveuxTV-Y et TV-Y7AucunAucun
PouxTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Maux de têteTV-Y et TV-Y7AucunAucun
HémorroïdesTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Hépatite CTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
VIH/SIDATV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
CatégorieContenu à bloquerContenu devant être limité au segment de la journée allant de 17 h à 6 hContenu devant être limité au segment de la journée allant de 21 h à 6 h
IncontinenceTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Maladie inflammatoire de l'intestinTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
InsomnieTV-Y et TV-Y7AucunAucun
Syndrome du côlon irritableTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
MéningiteTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
MénopauseTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Santé mentaleTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Maladie osseuse métaboliqueTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
MigraineTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Troubles du mouvementTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Spasmes musculairesTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Constipation induite par les opioïdesTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
OstéoporoseTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Vessie hyperactiveTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
ParkinsonTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
ConjonctiviteTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
PneumonieTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Grossesse et contraceptionTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
PsoriasisTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
ScléroseTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Bien-être sexuel (préservatifs et lubrifiants)ToutS. O.S. O.
Troubles du sommeilTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
Arrêt de fumerTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun
TuberculoseTV-Y, TV-Y7 et GPG/TV-PGAucun
Perte de poidsTV-Y, TV-Y7 et GAucunAucun

6.12 Messages d’intérêt public

Un message d’intérêt public est un message ayant pour but de sensibiliser les gens, ou d’influencer les attitudes et les comportements du public à l’égard d’un problème social ou médical.

Amazon Ads permet les messages d’intérêt public sur des sujets non controversés, tels le recyclage ou les rappels de produits. Si la question n’est pas controversée ou n’est pas une importante source de débat social (par exemple, la formation des enseignants des écoles en Amérique), la campagne sera préapprouvée dans certains emplacements publicitaires, et l’approbation finale sera obtenue auprès d’un auteur, diffuseur et entrepreneur (APE). Le contenu classé TY-Y, TV-Y7 et G de ces publicités ne doit cibler personne en particulier, et le contenu classé PG/TV-PG ne peut être diffusé que durant le segment de la journée allant de 17 h à 6 h.

Amazon Ads se réserve le droit de ne pas accepter les publicités de type message d’intérêt public si le problème est identifié comme étant socialement débattu ou sensible, ou lié à des questions politiques.

6.13 Recrutement et offres d’emploi

Les publicités d’entreprises de relations entre employeur et employé sont permises si elles respectent les conditions suivantes :

  • N’indiquent pas ni n’insinuent que les clients ont besoin d’une meilleure carrière, doivent quitter leur emploi, ont été mis à pied, ou sont sous-qualifiés ou surqualifiés pour ce qu’ils font actuellement
  • Utilisent uniquement des segments géographiques
  • Sont plafonnées à trois fois par 24 heures (3 x 24)
  • Le contenu classé TV-Y, TV-Y7 et G qu’elles présentent ne cible personne en particulier
Exigences locales
Brésil

Le recrutement militaire est interdit.

6.14 Voyage

6.14.1 Réservations

Les prix apparaissant dans les publicités de services de voyage, y compris les transports (p. ex., les vols, les trains, etc.) et les services hôteliers (p. ex., les hôtels, les chambres d’hôtes, etc.), doivent toujours porter la mention « à partir de X $ » en raison de la probabilité de fluctuations des prix. Par exemple, « Vol à destination de Miami à partir de 229 $ » plutôt que « Vol à destination de Miami au prix de 229 $ ».

Les publicités doivent indiquer quand des restrictions s’appliquent, et informer les clients de la façon dont ils peuvent en savoir plus sur les conditions, modalités et restrictions.

6.14.2 Jeux de hasard et casinos

Les publicités pour les loteries d’État, les paris sportifs, les jeux Daily Fantasy Sports et les jeux d’argent en ligne peuvent être approuvées, mais ne peuvent être diffusées qu’au moyen du service géré. Le contenu classé PG/TV-PG ou moins de ces publicités ne doit cibler personne en particulier, et le contenu classé PG/TV-PG ne peut être diffusé que durant le segment de la journée allant de 21 h à 6 h. Les restrictions et exigences supplémentaires varient selon l’endroit.

Les publicités d’établissements ayant pignon sur rue qui ne font pas la promotion des paris ne sont pas assujetties à la présente politique. Par exemple, une publicité de voyage pour un séjour dans un hôtel-casino qui ne mentionne pas les jeux de hasard.

Les publicités de casinos ayant pignon sur rue qui font la promotion du jeu peuvent être approuvées si le contenu classé PG/TV-PG est réservé au segment de la journée allant de 21 h à 6 h et que le contenu classé PG/TV-PG ne cible personne en particulier.

Exigences supplémentaires pour les publicités faisant la promotion du jeu et des loteries :

  • Toutes les publicités vidéo sont préapprouvées par Amazon Ads et l’équipe chargée de la politique relative à la publicité
  • Les publicités vidéo ne peuvent pas faire de fausses déclarations sur les chances de gagner ou les risques liés au jeu. Par exemple, les publicités ne doivent pas prétendre que les jeux de hasard sont « sans risque », à moins que la somme perdue par le client ne soit remboursée intégralement (en espèces et non en jetons de pari gratuits ou sous forme de crédit)
  • Les publicités vidéo ne doivent pas s’adresser à des personnes mineures ni leur faire appel. Les mannequins et les acteurs dans les publicités de jeu doivent être et avoir l’air âgés de 25 ans ou plus
  • Les publicités vidéo ne montrent pas ni ne font référence à l’alcool ou à la consommation d’alcool
  • Les publicités vidéo n’illustrent pas ni ne font référence à des comportements associés aux problèmes de jeu
  • Les publicités vidéo n’encouragent pas ce qui pourrait être considéré comme un jeu excessif ou pathologique
  • Les publicités vidéo ne nient pas que les jeux de hasard peuvent entraîner des risques ou mener à une dépendance
  • Les publicités vidéo n’encouragent pas les personnes à jouer au-delà de leurs moyens ou à recourir aux services de crédit à la consommation
  • Les publicités vidéo n’associent pas le jeu à la réussite sociale, financière ou sexuelle
  • Les publicités vidéo ne représentent pas les jeux de hasard en ligne comme un moyen de résoudre les problèmes financiers ou une solution de rechange à l’emploi
  • Les publicités vidéo n’allèguent pas ni n’insinuent que l’expérience, la compétence ou l’habileté d’un joueur réduit ou élimine l’incertitude de gagner, ou permet d’obtenir des gains continus
  • Les publicités vidéos n’insinuent pas qu’un jeu facile à jouer est également facile à gagner
  • Les publicités vidéo ne font pas référence à des événements mondiaux négatifs, ni ne présentent le jeu comme un moyen de faire face à la solitude ou à l’isolement dans le contexte de tels événements
  • Les publicités vidéo sont plafonnées à six fois par 24 heures par client.

6.15 Aliments, compléments alimentaires et allégations connexes relatives à la santé ou à la nutrition

Exigences locales
Brésil

Publicités pour les aliments en général :

  • Les publicités ne peuvent pas prétendre qu’un aliment a des propriétés curatives ou de traitement des maladies. Bien qu’il existe des aliments vendus sous forme typiquement pharmaceutique (capsules, comprimés, sirops, entre autres), ils ne doivent pas être confondus avec des médicaments;
  • Les publicités alimentaires ne peuvent présenter des allégations de propriétés fonctionnelles et/ou de santé que si ces caractéristiques ont été préalablement analysées et approuvées par Anvisa. Ces allégations sont différentes des indications médicinales, thérapeutiques ou curatives qui sont interdites par la loi.

Les aliments et les boissons à forte teneur en sucre peuvent comporter des expressions de mises en garde sur les dangers d’une consommation excessive. Exemple :

  • Sucre : [Marque] contient des niveaux élevés de sucre, s’il est consommé en grande quantité, augmente le risque d’obésité et de carie dentaire
  • Graisses saturées : [Marque] contient des niveaux élevés de graisses saturées, si elles sont consommées en grande quantité, augmente le risque de diabète et de maladie cardiaque
  • Gras trans : [Marque] contient des niveaux élevés de gras trans, s’ils sont consommés en grande quantité, augmentent le risque de maladies cardiaques
  • Sel (sodium) : [Marque] contient des niveaux élevés de sodium, s’il est consommé en grande quantité, augmente l’hypertension et les maladies cardiaques
FR

Les publicités doivent afficher l’un des quatre messages d’avertissement suivants :

  • « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour » (Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour);
  • « Pour votre santé, faites de l’exercice régulièrement » (Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière); ou
  • « Pour votre santé, évitez de manger trop de gras, trop de sucre, trop de sel » (Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé); ou
  • « Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas » (Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas).

Les publicités pour les préparations à base de céréales et les aliments pour bébés doivent inclure l’un des messages suivants :

  • « Apprenez à votre enfant à ne pas grignoter entre les repas » (Apprendre à votre enfant à ne pas grignoter entre les repas) et
  • « L’exercice et le jeu sont essentiels au développement de votre enfant » (Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant).

Les publicités pour les aliments destinés à l’alimentation des nourrissons de plus de 4 mois doivent afficher le message suivant :

  • « En plus du lait, l’eau est la seule boisson essentielle » (En plus du lait, l’eau est la seule boisson indispensable) et
  • « L’exercice et le jeu sont essentiels au développement de votre enfant » (Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant).
Italie

Les publicités alimentaires dans le cadre de programmes pour enfants ne doivent pas mettre l’accent sur les qualités nutritionnelles positives des graisses, des acides gras trans, du sucre, du sodium ni du sel

Mexique

Les publicités ne peuvent pas :

  • Incluez des personnages ou des animations pour enfants, des célébrités, des sportifs, des mascottes, des éléments interactifs et des certifications ou des légendes qui indiquent qu’ils ont été approuvés ou certifiés par des organisations ou associations professionnelles.
  • Attribuer des qualités préventives, thérapeutiques, de réadaptation, nutritionnelles, stimulantes ou autres qui ne correspondent pas à la fonction de l’aliment préemballé et des boissons non alcoolisées et qui ne peuvent pas présenter le produit comme un stimulant ou un modificateur de l’état physique ou mental des consommateurs.
  • Indiquer ou suggérer que l’utilisation ou la consommation du produit est un facteur déterminant pour modifier le comportement des gens et que les produits eux-mêmes répondent aux besoins nutritionnels des êtres humains.
  • qui sont utiles pour prévenir, soulager, traiter ou guérir une maladie, un trouble ou un état physiologique.
  • Indiquer ou faire croire, explicitement ou implicitement, que le produit possède des ingrédients ou des propriétés qu’il n’a pas, ni attribuer aux aliments industrialisés une valeur nutritionnelle supérieure ou différente de celle qu’ils possèdent.
  • Inclure les messages subliminaux, c’est-à-dire les messages qui, dans une publicité explicite, influencent le destinataire, sans qu’il y ait une perception consciente des messages.
  • Être directement ou indirectement associé à la consommation de boissons alcoolisées ou de tabac.
Royaume-Uni

Les publicités doivent bloquer le contenu classé TV-Y, TV-Y7, G, PG et TV-PG

Les publicités ne doivent pas :

  • Cibler, diriger ou viser une personne âgée de moins de 16 ans.
  • Condamner ou encourager de mauvaises habitudes nutritionnelles ou un mode de vie malsain, surtout chez les enfants.
  • Dénigrer les bonnes pratiques alimentaires ou le choix d’options, comme les fruits frais et les légumes frais.

Politiques en matière de publicité